Cet article date de plus de 8 ans

Les agriculteurs mettent le feu devant la préfecture de Nîmes

L'une des manifestations régionales à l'appel de la FDSEA pour protester contre le nouveau dispositif d'exonération des charges patronales des travailleurs saisonniers avait lieu à Nîmes.
Pneus enflammés devant la préfecture du Gard à Nîmes le 24 octobre 2012.
Pneus enflammés devant la préfecture du Gard à Nîmes le 24 octobre 2012. © France 3
Ils ont défilé mercredi matin tôt pour réclamer le maintien des exonérations de charges et des cotisations sur les accidents de
travail et les maladies professionnelles pour les employés saisonniers.
Le cortège, réuni à l'appel de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs du département a manifesté devant les arènes de Nîmes, l'antenne de pôle emploi et la préfecture du Gard.

Pour Laurent Ducurtil, président syndicat arboriculteus du Gard : le projet de loi serait la porte ouverte à des abus et une incitation au recours au travail au noir.
durée de la vidéo: 00 min 19
La colère des agriculteurs à Nîmes
Selon les agriculteurs du Gard, le projet de loi "représenterait 11 970 millions d'heures de hausse des charges patronales pour la seule région Languedoc Roussillon".
Le gouvernement a choisi de limiter aux bas salaires, inférieurs ou égaux au Smic ou à 1,5 fois le Smic, les exonérations de cotisations patronales pour les travailleurs saisonniers agricoles. Par ailleurs, les employeurs devront désormais s'acquitter des cotisations pour les accidents du travail et de maladies professionnelles.
Ces mesures doivent rapporter 91 millions d'euros en 2013, 135 millions en 2014 puis 137 millions en 2015.
D'autres manifestations sont prévues à Perpignan mais aussi dans le Vaucluse à Avignon.

Le portrait d'un agriculteur concerné par le projet de loi réalisé par l'équipe de France 2 chez un arboriculteur de Beaucaire dans le Gard.
Reportage Véronique Gaglione et Sylvain Dauba.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture manifestation