Coronavirus : un couvre-feu pour confiner la population et stopper les trafiquants de drogue espagnols

Le renforcement des contrôles douaniers franco-espagnol à la frontière du Perthus fait prendre aux clandestins et trafiquants des chemins de traverse. / © GUILLAUME HORCAJUELO/EPA/Newscom/MaxPPP
Le renforcement des contrôles douaniers franco-espagnol à la frontière du Perthus fait prendre aux clandestins et trafiquants des chemins de traverse. / © GUILLAUME HORCAJUELO/EPA/Newscom/MaxPPP

Maureillas-Las-Illas, petite commune tranquille de 2.650 habitants dans les Pyrénées-Orientales à la frontière espagnole, promulgue à son tour un couvre-feu. Pour forcer la population à rester confinée le soir venu, mais aussi pour lutter contre clandestins et passeurs de drogue venus d'Espagne.

Par Olivier MEYER et Philippe SANS

Désormais, il est interdit de circuler sans autorisation de 22 heures à 5 heures du matin dans les rues de Maureillas-Las-Illas. La mesure peut surprendre dans un village traditionnellement plutôt calme et dans lequel on ne se bouscule pas dehors le soir venu en cette saison.
 
Le maire André Bordaneil (UDI-FED) justifie cette décision municipale par la situation de la commune sur la Départementale 13 et ses petits chemins montagneux qui partent vers l'Espagne voisine. 
 


En effet, depuis le renforcement des contrôles aux frontières dont le poste voisin du Perthus, les trafiquants notamment de drogues cherchent d’autres voies que les grands axes très surveillés. Depuis plusieurs jours, "des clandestins ou des trafiquants de drogue" selon le maire emprunteraient ainsi un chemin qui traverse un lotissement :

En temps ordinaire, beaucoup de personnes passent la frontière ici mais là encore davantage. Ces personnes viennent d’Espagne...or on sait qu’il y a de nombreux cas de Coronavirus en Catalogne. Notre commune doit être protégée.
 


Avec le cap des 3.000 morts dépassé ce mercredi 25 mars 2020, l'Espagne est en effet le deuxième pays le plus touché par le Covis-19 après l’Italie.

Plusieurs communes d'Occitanie ont promulgué depuis quelques jours des couvre-feux nocturnes pour confiner la population chez elle, en dehors des gens travaillant avec autorisation. 
 


Depuis la signature de cet arrêté municipal de couvre-feu à Maureillas-Las-Illas le 23 mars, les deux policiers municipaux, la Gendarmerie et la Police aux Frontières (PAF) du Perthus ont verbalisé plusieurs dizaines de personnes. Coût de l’amende à chaque fois : 135 euros. Côté espagnol, les Mossos d'Esquadra de Catalogne ont renforcé leur surveillance sur la Départementale 13 qui traverse à cet endroit la frontière.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus