• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La fusion des 4 stations de ski des Pyrénées Catalanes écartée par le gouvernement

illustration / © F3 LR
illustration / © F3 LR

Super station des Pyrénées ou supermarché du ski, c'est selon. Une chose est certaine, le projet de fusion entre Font-Romeu, Les Angles, Formiguères et Bolquère a du plomb dans l'aile. Le ministère de l'Environnement le juge actuellement incompatible avec la charte du Parc naturel régional.

Par Fabrice Dubault


Dans les Pyrénées-Catalanes, le grand projet de fusion entre les 4 stations de Font-Romeu, Les Angles, Formiguères et Bolquère est grandement compromis. Le ministère de l'Environnement, saisi par des associations qui voyait ce projet comme la volonté de créer un "supermarché du ski", a émis un avis défavorable pour des raisons écologiques et environnementales.

 

Font-Romeu Les Angles (66) : la fusion des 4 stations de ski catalanes n'aura pas lieu
Super station des Pyrénées ou supermarché du ski, c'est selon. Une chose est certaine, le projet de fusion entre Font-Romeu, Les Angles, Formiguères et Bolquère a du plomb dans l'aile. Le ministère de l'Environnement le juge actuellement incompatible avec la charte du Parc naturel régional. - F3 LR - Reportage : P.Georget et F.Savineau


Un dossier de fusion enterré au moins à court terme


Depuis qu'il a appris la décision du ministère de l'Environnement, le maire de Font-Romeu ne décolère plus. Jean-Louis Demelin fait partie des quatre maires intiateurs de ce projet de fusion. Il s'agissait de créer un immense domaine skiable en reliant les quatre stations entre elles, par de nouvelles infrastructures.
 
Le site du projet de fusion entre les stations de Font-Romeu, Les Angles, Formiguères et Bolquère. / © F3 LR
Le site du projet de fusion entre les stations de Font-Romeu, Les Angles, Formiguères et Bolquère. / © F3 LR

Mais ce qui énerve le plus, Jean-Louis Démelin, c'est que ce projet soit enterré avant même d'avoir vu vraiment le jour.
 

Le ministère s'est prononcé sur un petit croquis qu'on avait fait à la va-vite. C'était une base de réflexion, une ébauche, pas un projet abouti. Certain l'ont monté en épingle juste pour le seul plaisir que l'on parle d'eux" explique Jean-Louis Démelin.



Clairement visé par ces attaques, Christian Blanc, l'ancien maire des Angles et fédérateur du collectif des opposants. 300 personnes avaient manifesté en juin dernier aux Angles, pour dénoncer "un supermarché du ski" et promouvoir une autre conception de la montagne.

La charte du Parc naturel régional sur laquelle s'est appuyé le jugement du minstère de l'Environnemnt refuse toute extension du domaine skiable. Et les 63 maires de Pyrénées Catalanes l'ont signé en 2014, y compris les 4 maires défenseurs du projet de fusion.

A lire aussi

Sur le même sujet

Montpellier : polémique et manifestation autour du projet de zone d'activité à Saint-Clément-de-Rivière

Les + Lus