Le futur parc éolien des Aspres dans les Pyrénées-Orientales divise

Aujourd'hui, en pays catalan, on compte près d'une cinquantaine de turbines et 92 sont encore programmées dans des projets - mai 2019 / © France 3 LR - F.Savineau
Aujourd'hui, en pays catalan, on compte près d'une cinquantaine de turbines et 92 sont encore programmées dans des projets - mai 2019 / © France 3 LR - F.Savineau

Un parc éolien devrait être prochainement installé sur les communes des Aspres, dans les Pyrénées-Orientales. De nombreux habitants s’opposent à ce projet et veulent profiter de l’enquête publique lancée le 26 août dernier pour faire abandonner le projet.

Par Joane Mériot

Les éoliennes ne sont pas les bienvenues dans les Pyrénées-Orientales. Six éoliennes devraient être installées entre les communes de Brouilla et Banyuls dans les Pyrénées-Orientales. Mais déjà 11 des 19 communes des Aspres ont signé une motion pour s’opposer à cette installation. Ils demandent une concertation collective.
 

Faire abandonner le projet 


Une enquête publique vient d’être lancée le 26 août dernier pour recueillir l’avis des habitants concernant ce projet éolien. L’enquête devrait durer jusqu’au 27 septembre prochain, et les habitants veulent profiter de cette enquête pour montrer leur désaccord et faire abandonner le projet.

A la mairie, les habitants affluent et attendent patiemment leur tour pour pouvoir rencontrer le commissaire de l'enquête publique et déposer leur avis. Certains ont fait le déplacement et ne cachent pas leur agacement à l’image de Christian Dehane, un habitant de Banyuls-dels-Aspres :

Pour moi c’est complétement aberrant quand vous avez autant de communes concernées et que vous avez un enquêteur public sur les 23 ce n’est pas logique.  


Après un bon quart d'heure d’entretien, Perinne Bailbe une autre habitante sort déçue.

Les propos du commissaire enquêteur ne l'ont pas vraiment rassuré :

Je veux développer des chambres d’hôtes et ils se trouvent que les éoliennes sont à 500 mètres de mon mas, donc je sais que ce projet-là ne se fera jamais à cause des éoliennes, et je suis triste car je veux faire des choses, développer le petit village de Passas et là ça ne va pas être possible.


Selon le  collectif  "le vent tourne", 80 % de la population des Aspres s'opposent à ce projet.

Le reportage de Dorothée Berhault et Joan Lopez

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus