• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Eoliennes flottantes au large de Gruissan et du Barcarès : des enquêtes publiques pour informer les habitants

illustration
illustration

Deux parcs éoliens flottants devraient voir le jour d’ici 2021, l’un au large de Gruissan et Port-la-nouvelle, l’autre au large de Barcarès et Leucate. Pendant un mois, des enquêtes publiques sont mises à disposition pour informer sur ces deux projets.

Par Joane Mériot

Au large des côtes méditerranéennes, à Gruissan et au Barcarès, plusieurs éoliennes devraient venir s’ajouter au décor de carte postale d’ici 2021.

Quatre éoliennes marines de 6 MW sur des structures flottantes, devraient être installées à environ 16 kilomètres des côtes du Barcarès, quatre autres sont prévues à 18 kilomètres au large de Gruissan et Port-la-nouvelle.

Ces éoliennes serviraient à alimenter près de 100 000 personnes en tout en électricité. Mais ces parcs éoliens inquiètent les habitants.

Des habitants inquiets


Ainsi, ces deux projets d’éoliens flottants continuent d’avancer et en même temps inquiètent les habitants.

C’est un projet qui m’inquiète parce que nous avons un appartement au sixième étage et la vue que nous avons est magnifique et voir ses éoliennes au fond, oui ça m’inquiète, en plus de ça je pense aux poissons, que va devenir cette pêche locale ?, confie Josiane Jeunesse, une habitante du Barcarès.
 

Des enquêtes publiques pour visualiser l'impact


Pour rassurer les habitants et apporter un minimum de réponses à leurs questions, des enquêtes publiques ont été lancées pour ces deux chantiers.

Je suis venu pour avoir un peu plus de renseignements sur ce projet d’éolien en mer, savoir visuellement ce que ce projet va donner et aussi en terme de nuisance pour les poissons, ajoute un autre habitant du Barcarès. 

A disposition, des photos, des montages mais aussi des dossiers avec plus de 3000 pages d'explications :

Par exemple, nous avons fait un photo montage avec ce que représenterait la taille réelle de ces éoliennes à 16 kilomètres au large des côtes, comme ça le public a parfaitement connaissance des conséquences que peut avoir le projet, nous dit Richard Formet, le président de la commission d'enquête publique.


En tout, une quarantaine de photos a été réalisée pour que le public visualise au mieux l’impact de ce projet. Vous avez jusqu’au 23 mai pour venir consulter ces enquêtes publiques.

Le reportage d’Arnaud Richard et Jean-François Puakavase
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Occitanie : l'eau de baignade en mer est de bonne qualité, dans les lacs et rivières il y a des points noirs

Les + Lus