Le Barcarès : un village de vacances ferme et crée sa bulle sanitaire après la découverte de quatre cas de variant Delta

Au Barcarès, dans les Pyrénées-Orientales, le village de vacances les Portes du Roussillon ferme ses portes jusqu’au 31 juillet au moins. Quatre personnes ont été testées positives au variant Delta du covid-19 et de nombreuses autres sont cas contacts.
Le village vacances, les Portes du Roussillon, à Barcarès s'isole pendant une semaine pour éradiquer l'épidémie de covid-19 - 25 juillet 2021
Le village vacances, les Portes du Roussillon, à Barcarès s'isole pendant une semaine pour éradiquer l'épidémie de covid-19 - 25 juillet 2021 © FTV - A.Sabatier

Pendant une semaine au moins, plus d’entrées et plus de sorties aux Portes du Roussillon, un village vacances situé au Barcarès dans les Pyrénées-Orientales. La raison : quatre membres de l’équipe d’animation ont été testés positifs au variant Delta du covid-19 et de nombreux cas contacts ont été recensés. « On a fait plusieurs tests au cours des dernières semaines qui se sont avérés négatifs à chaque fois. Le dernier test a fait apparaître un nombre mineur de cas positif mais en revanche un nombre un peu plus conséquent de cas contact. Il y avait une décision à prendre. Nous aimerions sauver la saison, nous avons monté une cellule de crise et nous avons pris la décision hier de ne plus accueillir de clients à partir de demain jusqu’à la semaine prochaine. Date à laquelle nous allons tester une deuxième fois nos équipes, » explique Jean-François Gourio, le directeur du village de vacances.

Bulle sanitaire

Alors, le directeur a décidé de créer une « bulle sanitaire », tous les cas positifs et les cas contacts restent dans le village vacances mais doivent s’isoler. Les autres, les vacanciers testés négatifs doivent quitter le village : "L’idée est de constituer une bulle sanitaire à la fois avec nos équipes, les quelques cas positifs et les cas contacts. On va s’enfermer pendant une semaine jusqu’aux prochains tests. Cela nous a obligé à prendre des décisions restrictives quant à l’arrivée de nos futurs clients et ça on le gère depuis hier : appeler tous nos clients et leur expliquer la situation," confie le directeur.

150 vacanciers à reloger

150 vacanciers ont réservé la dernière semaine de juillet aux "Portes du Roussillon". Et il faut leur trouver des séjours dans des villages concurrents. C’est le cas de Sonia Zehar, elle arrive de Nancy et avait réservé une semaine de vacances dans le village avec sa fille, impossible pour elle de rentrer : « On vient d’arriver, le village est fermé à cause du covid. Et nous, on ne peut pas rentrer dedans. Ils nous proposent soit de nous reloger, soit de nous rembourser. On essaye d’appeler une centrale d’accueil et d’hébergements, ils ne nous répondent pas. Donc pour l'instant, nous ne savons pas où dormir ce soir. On vient de Nancy, de Lorraine, nous sommes venus en train. »

 

Pyrénées-Orientales : département le plus touché 

Si le directeur du village de vacances a pris une telle décision c’est parce que les chiffres de l’épidémie dans le département des Pyrénées-Orientales sont plus qu’inquiétants : le taux d’incidence dans le département est de 581 pour 100 000 habitants. Il est le plus élevé de France.

Dans une semaine, les personnels et les vacanciers cas-contact isolés seront à nouveau testés. Si les résultats sont négatifs, le village pourra alors accueillir de nouveaux clients, plus que jamais dans le respect des mesures sanitaires.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19 confinement tourisme économie c'est l'été sorties et loisirs