INFOGRAPHIES. Pyrénées-Orientales : taux d'incidence record pour les 20-30 ans à plus de 1100 cas pour 100.000 habitants

Publié le Mis à jour le
Écrit par Joane Mériot

Le département des Pyrénées-Orientales est le plus touché de France métropolitaine par la propagation du covid-19 avec un taux d’incidence de 345 pour 100 000 habitants. Selon les données de Santé Publique France, le variant Delta représente 95% des cas d'infection chez les moins de 30 ans.

Les données viennent de Santé Publique France et elles sont sans appel : le nombre de cas positifs de Covid-19 augmente de manière très rapide. En une semaine, le taux d’incidence a triplé passant de 104 pour 100 000 habitants à 300 pour 100 000 habitants. L’incidence moyenne en France est de 63 pour 100 000 habitants.

95% de variant Delta

Au 15 juillet, sur les 205 cas positifs détectés par jour dans les Pyrénées-Orientales, 95% étaient positifs au variant Delta, soit 195 cas.

Taux d’incidence record chez les 20-29 ans

Trois classes d’âge font principalement circuler le virus dans le département des Pyrénées-Orientales : les 10-19 ans, les 20-29 ans et les 30-39 ans.

Chez les 20-29 ans, le taux d’incidence est de 1.149 pour 100 000 habitants sur la dernière semaine du 9 au 15 juillet 2021. Un taux d’incidence qui explose et a presque triplé en une semaine puisqu’il était de 409 pour 100 000 habitants la semaine du 2 au 7 juillet.

La catégorie des 10 à 19 ans, les adolescents, est l’une des plus touchées aussi par le covid-19 dans les Pyrénées-Orientales. Pour eux, le taux d’incidence est de 733 pour 100 000 habitants.

En pays catalan, toutes les classes d’âge sont touchées par l’évolution de l’épidémie. Seuls les plus de 70 ans restent en dessous du seuil d’alerte fixé à 50 pour 100 000 habitants.

De nouvelles mesures restrictives

Une propagation exponentielle du virus qui a poussé la préfecture des Pyrénées-Orientales à prendre de nouvelles mesures restrictives.

Depuis dimanche soir, les bars, restaurants, établissements de plage, débits de boissons temporaires et épiceries de nuit doivent fermer à 23 heures et ce jusqu’au 2 août à 6 heures du matin. Le préfet rappelle l’importance du respect des gestes barrière et notamment du port du masque qui est actuellement obligatoire dans tous les espaces publics du département (hors plages et zones naturelles).