Carles Puigdemont annoncé à Perpignan : "je me sentirai à la maison"

L'ancien président de la Generalitat de Catalogne Carles Puigdemont, toujours en exil en Belgique et poursuivi par la justice espagnole pour avoir organisé le référendum d'indépendance du 1er octobre 2017, annonce sa venue à Perpignan le 29 février. Il doit participer à un rassemblement séparatiste.
L'ancien président indépendantiste de la Generalitat de Catalogne Carles Puigdemont annonce qu'il va se rendre le samedi 29 février prochain à Perpignan (Pyrénées-Orientales). A 25 kilomètres à peine de la frontière, il participera à un rassemblement politique.


Catalogne nord et sud, même combat ?


Celui qui bénéficie aujourd'hui de l'immunité parlementaire au titre de son mandat d'Eurodéputé (Carles Puigdemont a été élu au Parlement Européen en juin 2019, NDLR) a déclaré :
 

A Perpignan, je me sentirai à la maison, marchant sur les terres catalanes de la Catalogne du nord.


Carles Puigdemont, toujours poursuivi par la justice espagnole pour avoir organisé le référendum du 1er octobre 2017 et proclamé l'indépendance de la Catalogne, assistera au meeting du Conseil de la République Catalane, qu'il dirige depuis son exil en Belgique puisque le siège de cette organisation de 7 membres est à Waterloo, son lieu de résidence.


Référence historique


Sa déclaration fait référence à la période de l'Histoire durant laquelle Perpignan était la capitale de la province du Roussillon appartenant au Royaume d'Aragon et qui comprenait aussi l'actuelle Catalogne. Elle a pris fin en 1659, avec la cession du Roussillon à la France par le traité des Pyrénées signé avec l'Espagne.


Deux anciens ministres catalans annoncés


Les anciens ministres catalans de la Santé Toni Comin et de l'Education Clara Ponsati, qui ont également fui l'Espagne, seront eux aussi présents dans les Pyrénées-Orientales le 29 février prochain aux côtés de Carles Puigdemont.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays catalan catalogne international espagne politique justice société