Cet article date de plus de 4 ans

Décès d'une fillette de Trouillas : l'autopsie confirme une mort due à des coups

La mort, dans la nuit de lundi à mardi, de la petite Mila, âgée de 2 ans, est le fait de maltraitance. L'autopsie de la jeune enfant de Trouillas, dans les Pyrénées-Orientales, a confimé les soupçons des enquêteurs. Mila a succombé à des coups. Sa belle-mère a été mise en examen pour meurtre.
Police nationale illustration
Police nationale illustration © France 3 LR

L’hypothèse d’une maltraitance semble se confirmer après la mort de la petite Mila, une fillette de 2 ans qui résidait à Trouillas.
Sa belle-mère, enceinte, a été mise en examen dans la soirée de jeudi, pour meurtre sur mineur de moins de 15 ans. Transférée de la maternité à la prison, elle a été incarcérée et placée en détention provisoire. Ses 4 enfants, eux, ont fait l'objet d'une mesure de placement.

Elle nie totalement les faits qui lui sont reprochés", expliquait jeudi soir, Me Hicham Koulli qui avait sollicité son placement sous contrôle judiciaire.


La mort est bien due à des coups. C’est ce qu’a révélé l’autopsie pratiquée à Montpellier.


L’enfant avait été admise, lundi, à l’hôpital de Perpignan avec un grave traumatisme crânien. Puis elle avait été transférée au CHU de Montpellier, où son décès a été constaté. Elle n'a pas survécu à ses blessures.

Pour l’heure, la compagne du père de l’enfant reste à l’hôpital car elle devrait bientôt accoucher.
Le père, lui, incarcéré au moment des faits pour des délits routiers est toujours en prison.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers violence société justice santé