Découverte dans les Pyrénées-Orientales : trois nécropoles datant du Moyen Âge mises au jour

Des archéologues ont fait une rare découverte à Caramany, dans les Pyrénées-Orientales. Ils ont mis au jour trois nécropoles, datées du 6e au 13e siècle. Ces archéologues sont très enthousiastes, ils parlent même de scoop scientifique pour l'une de ces nécropoles !

Trois nécropoles datant du Moyen Âge ont été découvertes à Caramany, dans les Pyrénées-Orientales - mars 2018
Trois nécropoles datant du Moyen Âge ont été découvertes à Caramany, dans les Pyrénées-Orientales - mars 2018 © F3 LR
C'est une découverte rare faite à Caramany, dans les Pyrénées-Orientales.

Trois nécropoles datant du Moyen Âge mises au jour


Trois nécropoles, datées du 6e au 13e siècle, ont été révélées lors de fouilles préventives. Une équipe d'archéologues fouille depuis deux mois le site de Caramany. Ils ont découvert 300 tombes réparties sur trois nécropoles datant du 8e au 13e siècle.

"​Le cercueil n'est quasiment pas utilisé"


"Ils sont tous installés sur le dos, la tête à l'ouest et les pieds à l'est. Une grande majorité d'individus sont inhumés en linceul. Le cercueil, tel qu'on le connaît aujourd'hui, n'est quasiment pas utilisé.", relève Camille Sneed-Verfaillie, archéologue spécialiste du funéraire.

Explications Céline Llambrich, Frédéric Savineau
Caramany (66) : Trois nécropoles découvertes dans les Fenouillèdes ©F3 LR

Dans ce reportage :

-Clémence Guillot de Suduiraut, archéologue,

-Camille Sneed-Verfaillie, archéologue spécialiste du funéraire,

-Tristan Robert, élève de CM2 à Latour-de-France (dans les Pyrénées-Orientales),

-Olivier Passarius, responsable du service archéologie au Conseil départemental des Pyrénées-Orientales.

"Un ​scoop scientifique"


Parmi ces trois nécropoles, l'une interpelle particulièrement les archéologues, elle est d'ores et déjà considérée comme un scoop scientifique. "Le scoop scientifique, c'est la découverte d'un chemin où sur 150 mètres linéaires, ce qui est considérable, on a des tombes de gens qui ont été inhumés. On est entre le 12e et le 13e siècle, à un moment où normalement les morts sont enterrés autour de l'église, dans un cimetière, et non pas le long d'un chemin.", explique Olivier Passarius, responsable du service archéologie au Conseil départemental des Pyrénées-Orientales.

Cette inhumation atypique serait peut-être la conséquence d'une épidémie. La poursuite des fouilles devrait apporter des réponses.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays catalan patrimoine culture histoire sorties et loisirs archéologie tradition insolite
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter