Départementales : la présidente PS du conseil général talonnée par le FN à Perpignan 6

Hermeline Malherbe, présidente du conseil général des Pyrénées-Orientales et candidate sur le canton de Perpignan 6 / © France 3 LR
Hermeline Malherbe, présidente du conseil général des Pyrénées-Orientales et candidate sur le canton de Perpignan 6 / © France 3 LR

Hermeline Malherbe, présidente du conseil général des Pyrénées-Orientales et candidate PS sur le canton de Perpignan 6, a obtenu 36,48% des voix au premier tour des Départementales. Le binôme FN n'est pas loin à 31,02 %. La candidate PS part tout de même favorite pour le second tour.

Par Zakaria Soullami


Le second tour des élections départementales s'annonce serré entre le PS et le FN sur le canton de Perpignan 6. Un peu plus de 400 voix seulement séparaient les deux partis au 1er tour.
Hermeline Malherbe, présidente du conseil général des Pyrénées-Orientales, a obtenu 36,48% des voix. La vague FN fait aussi des ravages sur ce canton avec 31,02 % des suffrages.

Résultats du premier tour dans le canton de Perpignan 6 / © Francetvinfo
Résultats du premier tour dans le canton de Perpignan 6 / © Francetvinfo


Hermeline Malherbe et son binôme Jean Roque, maire de Toulouges, auront besoin de reports de voix pour l'emporter. Ils misent sur une campagne de terrain pour convaincre les électeurs.

L'important c'est de savoir pour qui les électeurs ont envie de voter et pourquoi. Et c'est pour ça que je parle d'action locale et de projet local. Parce que quelles que soient les couleurs, quels que soient les partis, les seuls qui ont un projet local pour le canton et le département, c'est bien les candidats de la majorité départementale.", déclare Hermeline Malherbe.


Le FN a un écho particulièrement favorable dans le centre ville de Perpignan notamment chez les commerçants. Quelques commerces sont contraints de fermer et plusieurs commerçants se plaignent du manque de sécurité. Le FN assure qu'il peut apporter des solutions. Son ambition : détrôner la présidente du conseil général. 

Moi sincèrement j'ai voté Nicolas Sarkozy au 2ème tour des Présidentielles. Un électeur de l'UMP va choisir le moins pire. Le moins pire, ça ne peut pas être le Parti socialiste, ça ne peut être que nous. Nous sommes quand même de la grande famille de la droite en France.", lance Philippe Symphorien, candidat FN.


Reportage à Toulouges dans les Pyrénées-Orientales

Duel PS-FN au second tour des Départementales sur le canton de Perpignan 6
A. Cheron et P. Georget

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus