Des tags homophobes sur la vitrine du centre LGBT+ des Pyrénées-Orientales à Perpignan

Les locaux de l'association de défense des droits des lesbiennes, gays, bi et trans de Perpignan ont été recouverts d'inscriptions homophobes. L'enseigne et le drapeau arc-en-ciel ont été barbouillés de noir et les différents contacts, mails, site internet et téléphone ont été rendus illisibles.

Les taggers ont agi dans le week-end.

Ce lundi matin, à leur prise de service, les responsables du centre LGBT+ des Pyrénées-Orientales ont découvert leur local vandalisé par des graffitis homophobes.

On peut notamment lire sur la façade «pas de vos propa», comprenez, on ne veut pas de propagande.

Je me suis senti agressé. C'est un message de rejet de ce que nous sommes, de ce que nous représentons.  Nous ne sommes pas le seul centre en France à être victime du déchainement de ce genre de haine et de violence, avec une certaine impunité d'ailleurs. C'est triste et grave.

Guy Gaultier, vice-président de l'association de défense des droits LGBT+ 66.

Une croix celtique, signature traditionnelle des groupuscules d'extrême droite, a aussi été taguée sur la porte.

Ces dégradations sont récurrentes selon le responsable.

Les tags ont été signalés dimanche après-midi. L'association vient de déposer plainte.

Des évènements qui font craindre les membres du centre pour leur sécurité, alors que la Gay Pride de Perpignan est prévue le 1er juillet.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité