Sécheresse : environ 3 000 manifestants contre la construction d'un golf à Villeneuve-de-la-Raho

Commencée depuis novembre 2023, la construction du golf à Villeneuve-de-la-Raho dans les Pyrénées-Orientales fait polémique à cause de la sécheresse qui touche le département. Une manifestation a eu lieu ce samedi 16 mars pour dénoncer ce projet. Environ 2 000 participants selon les gendarmes et 4 000 selon les organisateurs ont composé le cortège.

En guise de symbole, le cortège s'est élancé du lac à moitié vide de Villeneuve-de-la-Raho, là où le golf doit être construit. Le futur complexe doit s'étendre sur 180 hectares, avec un club-house, un hôtel et 600 logements. Les travaux ont commencé en novembre 2023.

Environ 3 000 manifestants - 2 000 selon les gendarmes et 4 000 selon les organisateurs - ont composé le cortège. Pour ce petit village de 4 500 habitants, une telle mobilisation est singulière. 

Plusieurs manifestants sont venus de loin pour participer à ce rassemblement. "La sécheresse touche tout le département, on a déjà du mal à se partager l'eau pour le minimum vital alors si en plus on doit la partager avec un golf je trouve cela injuste" raconte une militante. 

Une sécheresse historique

La vingtaine d'associations environnementales et partis politiques à l'origine de ce rassemblement dénonce un projet vieux de 20 ans, en inadéquation avec la crise climatique actuelle.

Le département des Pyrénées-Orientales subit la pire sécheresse de son histoire depuis deux ans. En 2023, seulement 245 mm de précipitations ont été recensés, contre 560 mm habituellement. 

C'est désolant que l'économie prenne le pas sur l'écologie. Ce n'est même pas de l'écologie, c'est de la survie.

Auregane Nivet, porte-parole de l'Unitat Catalana

"On envoie un message selon lequel, dans la société, il y a deux poids et deux mesures. Tu es riche, les restrictions ne s'adressent pas à toi. Tu es un citoyen lambda, tu vas être brimé dans ta consommation (d'eau). Donc au niveau du partage équitable de la ressource et du partage équitable de l'effort, c'est un message scandaleux", fulmine Jean Codognès président de l'association Pays catalan écologie.

Un arrosage avec des eaux recyclées

De son côté, la mairie argue que ce golf sera arrosé grâce aux eaux réutilisées de la station d'épuration. Pour la maire Jacqueline Irles (LR), ce projet ouvre même la voie à la réutilisation de cette ressource pour l'agriculture. "En toute humilité, je devrais être remerciée d'avoir fait ça, d'avoir anticipé à l'époque (en prévoyant dès 2009 l'utilisation d'eaux usées et de graminées peu consommatrices)" a-t-elle déclaré à l'AFP. 

Le projet est soutenu par les acteurs économiques locaux comme la CCI, le Medef, la Fnaim, le BTP et l'Umih 66. Le projet devrait apporter environ 200 emplois directs et indirects.

Ces arguments ne suffisent pas à convaincre les opposants du projet qui ont déposé un recours administratif pour tenter de faire annuler ces travaux. Il doit être examiné par le tribunal administratif de Montpellier dans les prochains jours. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité