REPLAY. La conductrice s'effondre à la barre, le procès de l'accident de car de Millas suspendu

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yann Gonon .
JT 19 heures 22/09© France 3 Languedoc-Roussillon

La conductrice du car, jugée pour homicides et blessures involontaires dans l'affaire de l'accident de car de Millas, s'est effondrée à la barre ce jeudi 22 septembre suite à un nouvel interrogatoire. Le procès a été suspendu jusqu'à lundi prochain. Dans le journal de France 3 Occitanie également, la manifestation des hospitaliers et le permis de louer qui va bientôt entrer en vigueur dans le Gard.

L'audience ne reprendra que lundi 26 septembre. Le procès de l'accident de car de Millas a été suspendu suite un incident survenu ce jeudi. Pressée de questions sur l'accident, la conductrice du car, jugée pour homicides et blessures involontaires, a craqué. Prise d'une crise de sanglots, elle n'a pas été en mesure de répondre aux questions de l'avocate des parties civiles. 

Elle a finalement été évacuée par les pompiers et ses avocats n'étaient pas en mesure de dire si elle serait présente pour la suite de ce procès, censé durer jusqu'au 7 octobre.

Dans le 19/20 de France 3 Languedoc-Roussillon également...

La manifestation des hospitaliers

A Béziers, dans l'Héraut, comme dans de nombreuses villes de France, les personnels hospitaliers ont manifesté ce jeudi 22 septembre. Ils dénoncent principalement ce qu'ils qualifient de mauvaises conditions de travail qui seraient, selon eux, à l'origine de nombreux départs.

Le permis de louer

C'est une façon de lutter contre le logement indigne. A Pont-Saint-Esprit, dans le Gard, les propriétaires bailleurs se préparent au "permis de louer". Un propriétaire dont le logement ne respecte pas les normes pourra se voir refuser ce "permis", ou le voir conditionné à la réalisation de travaux. 350 communes en France ont déjà adopté le dispositif. En 2023, il sera obligatoire dans sept villes du Gard.

Du street-art sur les vieux trains

Du street-art dans un lieu inédit  ! Un site industriel à Nîmes sert de lieu de création aux street-artistes. Une façon de redonner vie à de la ferraille abandonnée. L'entreprise Durand, spécialisée dans le recyclage industriel et notamment dans la destruction des trains de marchandises, a ouvert ses portes à dix street-artistes. Une exposition à découvrir ce weekend.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité