• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Écologiques et solidaires : du Vigan à Elne en passant par Montpellier, les ressourceries ont le vent en poupe

A Elne, la recyclerie va bientôt fêter ses deux ans. / © F3 Occitanie
A Elne, la recyclerie va bientôt fêter ses deux ans. / © F3 Occitanie

Remettre des objets usagés en état pour les revendre, au lieu de tout jeter systématiquement : c’est le principe des ressourceries, qui se développent peu à peu dans la région. Une démarche écologique, mais aussi, bien souvent, sociale.
 

Par Jean-Michel Escaffre

En Occitanie, la dernière-née des ressourceries se trouve au Vigan. Depuis le 22 novembre, elle a rejoint le réseau de ces associations qui valorisent nos déchets. Leur principe d’action est à la fois simplissime et efficace : collecter en un lieu précis les matériaux et les objets dont leurs propriétaires n’ont plus besoin. Le but est de valoriser ces apports, de les recycler.

A leur arrivée, les objets sont pesés ; la ressourcerie évalue ainsi les kilos, les tonnes de déchets qui éviteront la déchetterie parce que recyclés. Ensuite, toute une chaine de valorisation s’organise autour de l’objet : les jouets sont triés, les pièces manquantes recherchées pour compléter des boites de jeux… A Lodève, un atelier vélo remet en selle les vieux cycles qui ont peu déraillé… Les biens de consommations confiés aux ressourceries retrouvent une seconde vie : ils doivent être présentables parce qu’ils vont être vendus, pour une somme modique.
 

 

Economie sociale & solidaire


Une économie circulaire et surtout sociale : ces associations proposent des parcours de réinsertion à des femmes et des hommes en difficulté. Dans l’Hérault 290 personnes sont concernées.

Les bénéficiaires des ressourceries vont apprendre ou réapprendre un métier : à Montpellier, un atelier s’est spécialisé dans la menuiserie ; les planches, les portes sont transformées en meubles, en créations originales. Le client emportera avec lui une pièce unique. A Montpellier encore, le réseau Gammes a créé un atelier de confection de sacs à partir de bâches publicitaires. Des personnes en rupture professionnelle se métamorphosent en designers.

L’insertion concerne plusieurs corps de métiers, de la valorisation à la vente.
 
A Elne, la recyclerie va bientôt fêter ses deux ans
Avec : Olivier Castella, encadrant responsable de la collecte ; Cécile Caillot, participante du chantier d'insertion ; Paul Andréani, président de l'Association - France 3 Occitanie - Reportage : Philippe Georget, Frédéric Savineau et Jean-Yves Olivier

 

Le monde en vert


Les ressourceries cherchent à rendre le consommateur plus responsable : il achète des objets de seconde main,  et renonce à l’acquisition systématique d’articles neufs.

Les conséquences sont directes :
  • Moins d’utilisation de ressources naturelles
  • Moins de transport
  • Moins d’impact environnemental.
Enfin, une autre tendance se dessine comme dans le village des Angles dans les Pyrénées-Orientales avec "le magasin pour rien" : une boutique d’objets récupérés où tout est gratuit. Ici,  le but avoué est la diminution du volume des déchets…
 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Montpellier : opération "die in" contre les violences routières

Les + Lus