Jacques Rançon, "le tueur de la gare de Perpignan", visé par une nouvelle information judiciaire

Le parquet de Nanterre a ouvert une nouvelle information judiciaire concernant Jacques Rançon, celui que l'on a surnommé "le tueur de la gare de Perpignan". Un pôle spécialisé dans les "cold cases" est chargé de retracer le parcours des grands criminels pour trouver d'éventuelles autres victimes.

Le parquet de Nanterre a ouvert de nouvelles informations judiciaires concernant quatre hommes déjà condamnés afin de retracer leur parcours criminel. Parmi eux, le "tueur de la gare de Perpignan" Jacques Rançon, révèle France Info ce lundi 2 janvier.

Jacques Rançon a été condamné en 2018 et juin 2022 pour les viols et meurtres de plusieurs jeunes femmes. Le pôle "cold cases" de Nanterre cherche à savoir s'il a pu faire d'autres victimes.

Trois victimes identifiées...

En 2018, Jacques Rançon a été condamné à la réclusion à perpétuité pour les viols et meurtres de deux femmes, Moktaria Chaïb et Marie-Hélène Gonzales, en décembre 1997 et juin 1998 à Perpignan. Une peine assortie de 22 ans de sûreté.

En juin 2022, il écope de 30 ans de réclusion pour le meurtre d'Isabelle Mesnage, une jeune informaticienne de 20 ans retrouvée morte en juillet 1986 près d'Amiens. 

Le second procès aboutit à sa condamnation car les méthodes sont semblables. L'autopsie d'Isabelle Mesnage prouve que le mode opératoire est le même : une victime violée, mutilée, et laissée pour morte. L'ADN confirme.

... d'autres encore inconnues ?

En France, il existe plus d'une centaine d'affaires criminelles non élucidées : les cold cases. Pour tenter de les résoudre, en mars 2022, en pôle judiciaire basé à Nanterre (Hauts-de-Seine) a été créé. 

Au départ, seuls trois parcours de criminels étaient passés au peigne fin par la justice pour tenter d'identifier de nouvelles victimes : Nordahl Lelandais, Patrice Alègre et Willy Van Coppernolle.

Leurs déplacements, lieux d'habitation sont analysés pour déterminer si leurs chemins ont croisé ceux des victimes.

En ce début d'année 2023, Jacques Rançon rejoint la liste des suspects potentiels pour ces affaires non élucidées aux côtés de Patrick Trémeau, Pascal Jardin et Pascal Lafolie. Tous ont déjà été condamnés pour viols et meurtres de jeunes filles.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité