Cet article date de plus de 6 ans

Perpignan : 5 à 10 ans requis contre Jean Bastouill

L'avocat général a requis  5 à 10 ans de prison  à l'encontre de Jean Bastouill 89 ans, accusé d'avoir tué par arme à feu son ex gendre aux assises des Pyrénées-Orientales. L'octogénaire a expliqué que la victime, un médecin, avait tué sa fille en 2008, à Rivesaltes.
Jean Bastouill dans le box des assises de Perpignan et ses deux avocats
Jean Bastouill dans le box des assises de Perpignan et ses deux avocats © Maxppp
L'avocat général a requis aujourd'hui 5 à 10 ans de prison à l'encontre de Jean Bastouill, 89 ans
L'octogénaire est accusé d'avoir abattu son gendre le 20 juillet 2010 à Rivesaltes. Il soupçonnait la victime, Jean-Charles Messmer, 63 ans, d'être à l'origine du décès de sa fille, survenu en août 2008.

L'avocat général a rappelé que le meurtre était passible de la perpétuité mais que de nombreux doutes existaient dans ce dossier.
Il a également fait référence au grand âge de l'accusé.

Pendant vingt-six ans, le docteur Messmer avait été l'époux d'Anne-Marie, la fille de Jean et Thérèse Bastouill. Au sein du couple, les relations s'étaient dégradée : selon le fils d'Anne-Marie, né d'une première union, sa mère avait décidé de divorcer.
Le 15 août 2008, elle décéde à son domicile, victime d'un malaise aussi brutal que mystérieux. Seul témoin : son mari, médecin anesthésiste au centre hospitalier de Perpignan, qui dit avoir tenté en vain de la sauver. Il aurait va ensuite précipité l'inhumation et la crémation du corps, à la grande surprise de ses proches.
C'est de là que va naître le soupçon qui va ronger pendant des mois Jean Bastouill, au point qu'il décide à jouer les justiciers.

Les deux avocats de la défense vont plaider pour défendre Jean Bastouill.
Puis le jury se retirera pour délibérer.
Le verdict est attendu dans la soirée.

Reportage aux assises de Perpignan

durée de la vidéo: 01 min 40
Réquisitoire du procès de Bastouill

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice assises