Perpignan : Cémoi, n°1 du chocolat français, est bien en vente

Début juin, nous vous annoncions la mise sur le marché du groupe Cémoi. Cultivant le secret, le numéro 1 du chocolat français avait démenti l’information dans un communiqué alambiqué. Ce week-end, Patrick Poirrier, PDG catalan du groupe, a pourtant bien confirmé l’ouverture du capital.
3 300 salariés dans le monde, une origine et un siège resté implanté dans les Pyrénées-Orientales, la chocolaterie Cémoi ouvre son capital.
3 300 salariés dans le monde, une origine et un siège resté implanté dans les Pyrénées-Orientales, la chocolaterie Cémoi ouvre son capital. © PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP
Contacté en juin dernier en vain, Patrick Poirrier a cette fois-ci accepté de confirmer cette mise en vente et de s'expliquer  sur "une réflexion débutée il y a déjà plusieurs mois"
 

Nous avons atteint les limites d’une structure capitaliste d’un groupe familial et nous devons continuer à grandir alors que notre famille détient aujourd’hui toujours 100% des parts. Nous allons voir la réaction des investisseurs potentiels.

Patrick Poirrier, PDG de Cémoi


Il sera important de surveiller si la famille Poirrier reste majoritaire dans les actions de cette entreprise fondée en 1814 par un petit chocolatier d’Arles-sur-Tech, dans les Pyrénées-Orientales.
 

3 300 salariés dans le monde

Le groupe emploie aujourd’hui plus de 3 300 salariés dans le monde dont 2 200 en France répartis dans les 14 usines de l’hexagone. Mais le siège est toujours resté à Perpignan. Cémoi fait d’ailleurs partie du patrimoine et les Catalans cultivent la nostalgie de la marque d’origine : Cantaloup/Catala.

Cémoi commercialise 3% de la récolte mondiale de cacao. Son marché historique se situe dans la fabrication pour les marques de distributeurs. La marque Cémoi s’impose elle fortement à Noël et à Pâques et a fait un gros effort de développement du chocolat bio. Enfin, 50% des volumes sont réalisées auprès des professionnels en leur fournissant des fèves, de la liqueur de cacao ou des gouttes de chocolat pour leurs préparations industrielles ou artisanales. 

Cémoi qui réalise 750 millions d’euros de Chiffre d’Affaires est valorisé autour de 600 millions d’euros sur le marché, soit 10 à 12 fois son bénéfice avant impôts, intérêts et amortissement. La réaction des investisseurs potentiels sera observée de près sur les marchés, tout comme à Perpignan où les salariés espèrent ne pas subir de contrecoup de ce changement de cap. 

3 générations de Poirrier

PDG depuis 2005, Patrick Poirrier est la 3ème génération familiale à diriger le groupe Cémoi, mais dans la discrétion.
PDG depuis 2005, Patrick Poirrier est la 3ème génération familiale à diriger le groupe Cémoi, mais dans la discrétion. © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Cémoi, anciennement connu dans les Pyrénées-Orientales sous l’appellation Cantaloup, est un groupe dirigé depuis trois générations par les Poirrier. Une famille qui s’est toujours battue pour rester à Perpignan.
Patrick Poirrier en est le PDG depuis 2005. Un homme dont la vie tourne autour du cacao, suspendu au marché et au rythme de récolte de cette fève magique mais qui n’aime pas parler et faire parler de lui.
"Je préfère parler de la marque", répond souvent cet homme, né en 1971, qui passe beaucoup de temps en Côte d’Ivoire, un des principaux pays producteur de cacao. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie société social