Perpignan : le cinéma Le Castillet ferme jusqu'à la fin de l'été, symbole des difficultés de fréquentation post-Covid

Confrontés à une fréquentation en forte baisse, les exploitants du cinéma Le Castillet ont décidé de fermer 4 semaines. En cause :  le manque de films à l'affiche, dû à la période post-covid. Réouverture prévue le mardi 25 août.
Ouvert en 1911, le cinéma le Castillet de Perpignan est l'un des plus vieux de France et sa façade est classée aux monuments historiques.
Ouvert en 1911, le cinéma le Castillet de Perpignan est l'un des plus vieux de France et sa façade est classée aux monuments historiques. © Photo libre de droits.
" Nous avons fermé une fois en 1917, une autre en mai 68....on ouvre tous les jours depuis 4 générations ! " témoigne Jacques Font, exploitant du cinéma Le Castillet à Perpignan , " Cela me fait saigner le coeur !" 

Le cinéma Le Castillet est une institution en centre-ville de Perpignan, il va fermer ses salles ce jeudi 30 juillet pour une durée de 4 semaines. La réouverture est prévue le 25 août. 

Fréquentation en baisse 


" On perd de l'argent, les cinémas de centre-ville font rarement le plein, mais là nous sommes à 15 % de la fréquentation de l'an dernier, c'est-à-dire entre 2 et 10 spectateurs par salle." explique Jacques Font.

La réouverture des salles de cinéma le 22 juin dernier a permis aux cinéphiles de retrouver le chemin des grands écrans mais l'affiche, en cette période estivale, manque de films porteurs.

" Nous manquons d'offres de films américains, les distributeurs américains ont retardé la sortie des films compte tenu de la crise sanitaire du coronavirus, " précise-t-il. " Ce sont ces films américains qui nous permettent de fonctionner, nous n'avons pas eu non plus les films de Cannes... "

Pour les cinémas indépendants, même constat : le cinéma "Le Sémaphore " à Nîmes enregistre une baisse de 70% de son activité depuis sa réouverture et fonctionne à perte. Les professionnels du secteur espèrent un report des entrées à l'automne, mais ils savent déjà que les pertes ne seront pas compensées, comme ils l'ont exprimé dans ce reportage de Julianne Paul et Camille Astruc (France 3 Pays Gardois) :
 

Maintenir l'offre


A Perpignan, les exploitants de Cinémovida concentrent leurs activités sur leur deuxième complexe cinématographique, le Méga Castillet, installé aux abords de la ville. Là encore, c'est loin d'être carton plein : 400 spectateurs par jour pour 2 600 sièges. Ils développent également un cinéma Drive-In au Barcarès cet été pour pallier cette baisse de fréquentation, comme l'ont constaté Nicolas Esturgie et Joan Lopez (France 3 Pays catalan) :
  
Les 7 salariés du cinéma Castillet vont être en congés, en chômage technique ou redéployés sur le deuxième site de la ville.

 Un courrier a été adressé aux principaux élus du département et de la région pour les informer de la situation critique des exploitants de salles de cinéma.




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture coronavirus/covid-19 santé société économie