• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

A Perpignan comme dans toute l'Occitanie, les retraités sont dans la rue pour défendre leur pouvoir d'achat

Les retraités dans la rue à Béziers pour défendre leur pouvoir d'achat - 31 janvier 2018 / © France 3 LR / V.Banabera
Les retraités dans la rue à Béziers pour défendre leur pouvoir d'achat - 31 janvier 2018 / © France 3 LR / V.Banabera

Pour dénoncer les attaques du gouvernement, les retraités étaient appelés à manifester dans toutes les grandes villes de France ce jeudi. Dans la région, ils étaient une centaine à Béziers un peu plus à Perpignan, où ils ont déposé des colis vides comme symbole de la contestation. 
 

Par Joane Mériot

Reprenez vos cadeaux et rendez-nous notre pouvoir d’achat, c’est ce message que veulent faire passer les retraités à Emmanuel Macron.
 

Des colis vides, symbole de la contestation


Pour cela, dans plusieurs villes de la région comme Nîmes, Perpignan, Béziers ou encore Montpellier, ils ont décidé de se rassembler et d’aller déposer des colis vides devant les préfectures et les permanences des députés La République En Marche.

A Perpignan, ils se sont donnés rendez-vous devant la permanence de Romain Grau, pour « rendre au gouvernement les cadeaux dont ils ne veulent pas ».  

On voulait lui remettre les cadeaux qu’il avait fait aux plus riches, comme l’ISF et nous on demande la suppression de la CSG. Et nous on lui a amené un petit cadeau ce sont les 0.3%, confie Michel Chabas, secrétaire général de l’UCR CGT 66.


A Perpignan, ils étaient plusieurs centaines à se rassembler.

Suppression de la CSG et revalorisation des pensions


Ce que demandent principalement les retraités c’est la suppression de la hausse de la CSG pour tous les retraités. En décembre Emmanuel Macron, en réponse au mouvement des gilets jaunes, avait annoncé l’annulation de cet impôt pour les retraités touchant moins de 2000 euros par mois, mais cela concerne 70% d’entre eux.

Ils demandent aussi, la revalorisation de leur pension. L’exécutif a en effet maintenu le quasi-gel des retraites, qui ont augmenté de 0,3% au 1er janvier, alors que l'inflation a atteint 1,8% l'an dernier.

Depuis septembre 2017, c’est la 6ème fois que les retraités se retrouvent dans la rue pour manifester leur mécontentement face au gouvernement. Reste à savoir si cette fois-ci, ils vont être entendus.  
 

Sur le même sujet

Mort suspecte dans l'Aude : garde à vue du fils de l'ex-conseillère municipale britannique de Trausse

Les + Lus