Perpignan : les transports prennent le virage de l'intermodalité

Une nouvelle plateforme de transport multimodale rail/route vient d'être inaugurée au marché Saint-Charles de Perpignan, pour tous types de marchandises. Objectif : réduire les émissions de CO2 de 15.000 tonnes chaque année.
La nouvelle plateforme multimodale de Saint-Charles à Perpignan
La nouvelle plateforme multimodale de Saint-Charles à Perpignan © Philippe Georget, France 3 Occitanie/Pays Catalan
Inaugurée ce 25 septembre 2018, la nouvelle liaison de transports combinés du marché Saint-Charles de Perpignan a d'abord une vocation environnementale : elle permettra de réduire chaque année de 15.000 tonnes les émissions de CO2. Ainsi, par exemple, 50 remorques de camions seront désormais transportées chaque jour vers l'Allemagne. Elles vont parcourir 1000 kilomètres par le rail plutôt que par la route.


Doublement de l'activité en 5 ans


Le ferroutage se développe lentement, lentement mais sûrement, comme le précise Eric Gilbert, le directeur de "Perpignan Saint-Charles Conteneur Terminal" :


Il y a parfois un peu de lenteur parce que ce sont des services qui nécessitent des investissements lourds, donc ça prend du temps. En 2013, quand on a démarré, on faisait 14.000 transbordements, 1 client, 1 seul train. Cette année, on va faire 30.000 transbordements, plus du double. Nous avons 6 clients qui opèrent 7 trains vers 7 destinations différentes.


Encore des progrès à faire pour concurrencer la route


D'autres liaisons rail/route existent, au départ du Boulou pour le Luxembourg et Calais. Mais le ferroutage ne représente encore qu'une goutte d'eau. Si 50 remorques supplémentaires sont parties via le rail ce 25 septembre, dans la même journée,13.000 camions ont encore circulé sur l'autoroute. Voici le reportage d'Aude Cheron et Philippe Georget.
 
Perpignan : une nouvelle plateforme multimodale à Saint-Charles ©France 3 Occitanie/Pays Catalan
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie routes sncf climat environnement société