• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Perpignan : une centaine de jeunes entre de force au cinéma Méga Castillet

Le cinéma Méga Castillet de Perpignan, où une centaine de jeunes est rentrée en force, mercredi 21 octobre. / © Google Maps
Le cinéma Méga Castillet de Perpignan, où une centaine de jeunes est rentrée en force, mercredi 21 octobre. / © Google Maps

Dans un mouvement de groupe incontrôlable, une bande de pré-ados a fait irruption lors d'une séance du film "Paranormal Activity 5" au Méga Castillet de Perpignan, et dégradé une salle de cinéma. La police a procédé à une interpellation.

Par France 3 LR

La scène, surprenante, s'est déroulée, mercredi 21 octobre, à Perpignan, lors d'une séance du film "Paranormal Activity 5" ("activité paranormale", un titre de circonstance). Une centaine de jeunes gens, âgés de 10 à 14 ans et issus de plusieurs quartiers de Perpignan, sont rentrés de force dans le cinéma et ont dégradé l'une des salles, qui diffusait le film.


"Vers 15 heures, une trentaine de pré-ados, qui devaient être en 6ème ou 5ème, déambulaient comme une volée de moineaux dans le centre-ville de Perpignan, ne sachant pas trop où aller", relate le commissaire Janas, directeur départemental de la sécurité publique, contacté par France 3 Languedoc-Roussillon.









Incidents au cinéma Méga Castillet à Perpignan
L'interview de Stephan Michet secrétaire général du cinéma Méga Castillet.
Ils décident de se rendre, en bus, au cinéma Méga Castillet, situé en périphérie de la ville, sur la Route d'Elne. Là-bas, sur cette zone commerciale où se trouve le cinéma, ils rencontrent d'autres jeunes. Il est 16 heures, et le groupe compte maintenant une centaine de jeunes gens. "Cela a créé une dynamique de groupe, avec certains jeunes qui ont entraîné les autres", commente le commandant Janas. Les "moineaux" rentrent en masse dans le cinéma.

Une soixantaine de policiers dépêchés sur les lieux

La sécurité se retrouve débordée. Les jeunes chahutent, et s'invitent, sans payer leur billet, dans une salle diffusant le film "Paranormal activity". Dans l'agitation, l'écran est endommagé et des lunettes 3D cassées. Une soixantaine de policiers municipaux et nationaux se rendent sur les lieux pour rétablir l'ordre. La direction du complexe décide d'annuler la séance, les jeunes sont délogés de la salle de cinéma et ramenés par la police, en bus, dans le centre-ville de Perpignan.

"Le mouvement n'avait pas été programmé par les jeunes. Certains, rentrés dans la salle avec le groupe, sont même redescendus pour acheter un billet quand ils se sont rendu compte qu'ils n'avaient pas payé", raconte le commandant Janas.


Aucune violence physique n'a été constatée, "les jeunes n'étaient pas dans une logique d'affrontement", d'après M. Janas. La police a tout de même procédé à une interpellation pour "outrage à agent". Le cinéma, qui s'est engagé à rembourser les billets de la séance annulée, a assuré qu'il allait porter plainte pour les dégradations. Une enquête devrait être ouverte.

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

chasseurs d'épaves à Frontignan : épisode 4

Les + Lus