CARTE. Sécheresse en France : ces communes d'Occitanie qui gaspillent le plus d'eau potable

Emmanuel Macron a présenté jeudi 30 mars son "plan eau" qui comporte des mesures pour limiter le gaspillage. Dans 48 communes et collectivités d'Occitanie, c'est la moitié de l'eau potable qui n'arrive pas à destination à cause de fuites sur le réseau, contre un litre sur cinq ailleurs.

Emmanuel Macron a présenté jeudi dans les Hautes-Alpes un plan pour améliorer la gestion de l'eau en France. Parmi les points noirs identifiés par l'État, les fuites d'eau potable qui n'épargnent pas l'Occitanie, alors même que plusieurs zones de la région sont en vigilance, en alerte, voire en alerte renforcée avec des restrictions d'utilisation de l'eau pour faire face à la sécheresse. 

Zoom sur l'Occitanie

Sur les 170 points noirs identifiés par l'Exécutif, 48 se trouvent en Occitanie. Il s'agit de communes ou de communautés de communes. "Tout ça, c’est le fruit de sous-investissements historiques, a jugé Emmanuel Macron. Pendant très longtemps, on s’est habitués à ne plus investir dans nos réseaux d’eau et à ne plus payer le vrai prix de l’eau."

"Actuellement, environ un litre d'eau potable sur cinq part dans les fuites", et même un litre sur deux dans certains territoires, qui n'ont pas les moyens de réparer des infrastructures antiques, selon l'exécutif. En Occitanie, dans les localités marquées par un point bleu dans l'infographie suivante, c'est même la moitié du volume d'eau potable qui ne parvient pas jusqu'à l'usager. 

Dans le détail, voici la liste des communes ou communautés de communes concernées dans la région : 

Dans le Gard : Bessèges, Bordezac, Communauté d'Agglomération Gard Rhodanien, Communauté d'Agglomération Alès Agglomération, Cros, Molières-Sur-Cèze, Moussac, Saint-Julien-de-la-Nef, Val d'Aigoual.

En Lozère : Saint-Étienne-Vallée-Française, Saint-Privat-De-Vallongue, Salces. 

Dans l’Hérault : Communauté de Communes de la Vallée de l'Hérault. 

Dans l’Aude : Communauté d'Agglomération du Grand Narbonne, Durban-Corbières, Puivert

Dans les Pyrénées -Orientales : la Communauté de Communes Agly-Fenouillèdes, Conat, Fillols, Fontpédrouse, Ille-sur-Têt, Le Perthus, Matemale, Millas, Olette ,Perpignan Méditerranée Métropole Communauté Urbaine, Puyvalador, Ria-Sirach, SIAEPA du Cambre D'Aze, Thuès-Entre-Valls

Dans les Hautes-Pyrénées : Ancizan, Arreau, Asté, Campan, Communauté d'Agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées, Esquièze-Sère, Guchen, Izaux, La Barthe-de-Neste, Lortet.

Dans l'Ariège : Syndicat Mixte de l'Eau et de l'Assainissement de l'Ariège.

Dans le Lot : Girac, Glanes, Lissac-et-Mouret.

Dans le Tarn : Gijounet.

Dans l’Aveyron : Brusque, Camarès, Vabres-L'Abbaye.

Retrouvez ici l'ensemble des localités de l'Hexagone concernées par ces fuites qui touchent plus de la moitié de l'eau potable distribuée. 

180 millions d'euros et 10% d'économie

En moyenne en France, un litre sur cinq est donc perdu, "ce qui est inacceptable" pour le président de la République. "On a dans certains territoires, un litre sur deux qui est perdu. C’est le but de la mobilisation de 180 millions d’euros actée pour résorber ces points noirs". Outre cette enveloppe qui sera renouvelée chaque année, Emmanuel macron a également évoqué le recours à la banque des territoires et la Caisse des Dépôts et de Consignation pour "lancer un grand plan sur nos infrastructures".

Pour lutter contre les fuites, Emmanuel Macron plaide pour la modernisation des réseaux d'eau avec notamment "des compteurs intelligents, à commencer par les plus gros consommateurs". "Ce plan eau, avec sa cinquantaine de mesures, c'est avant tout un plan de sobriété et d'efficacité pour l'eau dans la durée. Je veux pour ça fixer un cap à notre nation avec un objectif pour 2030 qui est de faire 10% d'économie d'eau dans tous les secteurs. C'est une modernisation sans précédent de notre politique de l'eau."

Un plan d'autant plus nécessaire que le niveau des nappes phréatiques est inquiétant. Dans la carte ci-dessous, les points rouges signalent des relevés en baisse par rapport aux cinq dernières années. 

Les Pyrénées-Orientales en alerte renforcée

En ce jeudi 30 mars 2023, "une dizaine de départements sont en niveau alerte ou alerte renforcée sur tout ou partie de leur territoire", a annoncé Emmanuel Macron. Parmi eux, les Pyrénées-Orientales et le sud de l'Aude, le reste du département étant en "vigilance". Parmi les 27 départements en vigilance sur tout ou partie de leur territoire : le Gers, les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne, l'Ariège, l'Aude et le Gard, selon les données de Propluvia

Dans les Pyrénées-Orientales, département d'Occitanie où la sécheresse est la plus inquiétante, des limitations d'utilisation de l'eau pour des fins agricoles sont en place, mais aussi pour l'arrosage des jardins, des espaces verts ou encore des golfs.