Pyrénées-Orientales : cas de suspicions au coronavirus, 4 écoles fermées par mesures de précaution

Les écoles de Corneilla-la-Rivière, Néfiach, Corbères et Corbères-les-Cabanes n’ont pas rouvert leurs portes ce mardi 12 mai. Des personnels présentent des signes du covid-19 ou ont été en contact avec des personnes symptômatiques. Dans le doute, le principe de précaution a été appliqué.
En cas de suspicion, c'est le principe de précaution qui prévaut. Dans les Pyrénées-Orientales 4 écoles, qui avaient prévu de rouvrir, resteront fermées ce mardi 12 mai.
En cas de suspicion, c'est le principe de précaution qui prévaut. Dans les Pyrénées-Orientales 4 écoles, qui avaient prévu de rouvrir, resteront fermées ce mardi 12 mai. © IP3 PRESS/MAXPPP

A Corbères et Corbères-les-Cabanes, les deux écoles n’ont pas pu rouvrir comme prévu ce matin. Une ATSEM, qui intervenait depuis plusieurs semaines auprès d’enfants de personnels soignants, a été déclarée cas suspect. L’agent a été testé, les résultats ne sont pas encore connus. Par mesure de sécurité, la commune, en accord avec l’ARS et l’Académie, a pris la décision dimanche de garder fermés les établissements scolaires, placés en quatorzaine, nous confiait ce matin Francis Torrès, secrétaire de mairie.
 

Il en va de la responsabilité de la Mairie. Sans certitude, pas question d’ouvrir. On applique le principe de précaution pour garantir la sécurité de tous.

Sur les 200 enfants, de maternelle et primaire, scolarisés cette année dans les deux écoles de Corbères, 30% sont susceptibles de reprendre le 25 mai prochain.
 

L'école de Corbères, dans les Pyrénées-Orientales, devra encore attendre avant de pouvoir ouvrir ses portes.
L'école de Corbères, dans les Pyrénées-Orientales, devra encore attendre avant de pouvoir ouvrir ses portes. © Mairie de Corbères


Ecole et mairie fermées

A Néfiach, l’école ainsi que la Mairie sont également fermées. Sur les sept enseignants du village, un professeur présente des symptômes similaires au covid-19. Testé, les résultats devraient être connus d’ici un ou deux jours. Nous avons contacté Claude Moret, Maire sortant de la commune qui tient à rassurer les habitants.

Contrairement à ce qui a été dit, il n’y a aucun enfant malade assure le Maire.

« Il n’y a que l’enseignante qui m’inquiète. Elle a tellement travaillé pour faire cette ouverture ! Elle était sur les rotules. Elle a fait un coup de fièvre qui a baissé. C’est peut-être simplement de la fatigue». 
Outre l’école, qui accueille depuis septembre 150 élèves, la Mairie a également été fermée par mesure de précaution.
Le Maire, l’adjoint à l’éducation et futur Maire, parents délégués et enseignants  s’étaient réunis il y a une dizaine de jours pour préparer l’accueil des enfants. 
Placés en quatorzaine, ils doivent, eux aussi, passer les tests dès demain.

En attendant les résultats, je reste seul en poste à la mairie pour répondre aux appels et distribuer les derniers masques aux habitants à travers une fenêtre, poursuit le Maire qui salue la compréhension des parents des 50 élèves qui devaient effectuer leur rentrée aujourd’hui.

On ne connait pas encore la date de réouverture, peut-être le 18 mai prochain. La date exacte sera communiquée après décision des institutions compétentes.


Un employé municipal reçoit des insultes

Du côté de Corneilla-la Rivière c'est l'incompréhension. Fermée encore aujourd’hui, « l’école doit rouvrir dès jeudi » nous assure Gislène Beltran-Charre, Maire de la commune, qui ne décolère pas.
« J’ai passé ma matinée au téléphone à expliquer qu’il n’y a aucun cas de covid dans le village. »
C’est un employé municipal qui a signalé lundi avoir été en contact, il y a une dizaine de jours, avec une personne qui, depuis, a été placée en quarantaine. Ce dernier étant intervenu sur le nouvel aménagement de l’école en vue de sa réouverture, Madame le Maire a souhaité être prudente, même si les risques semblaient limités. « La liaison avec l’employé communal est très éloignée, il n’y a rien du tout."

 On aurait pu laisser ouvert. C’est une simple précaution de notre part. Une de trop peut-être. 

Avec le recul, sans regretter d’avoir pris toutes les assurances requises, le Maire déplore l’effet papillon de l’information publiée en toute transparence.
« Le bouche-à-oreille a tout déformé, ça devient du n’importe quoi ! » Selon la Mairie, l’employé communal concerné aurait même reçu plusieurs remarques agressives.

Comment ont-ils pu savoir son nom, je l’ignore. Mais des gens appellent même chez lui pour l’insulter. ça va beaucoup trop loin. 

Autorisation sanitaire validée, la commune compte bien rouvrir ses établissements dès jeudi. Le nouveau dispositif prévoit d’accueillir 30 enfants de primaire répartis en 4 classes et 15 élèves de maternelle dans 2 classes.
Pour Madame le Maire, on ne doit pas céder à la panique  « Distanciation, gel, masques, savon … tout est prêt pour accueillir les enfants. »
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société pays catalan nature parcs et régions naturelles confinement : école à la maison