• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pyrénées-Orientales : un gilet jaune de Claira condamné à trois mois de prison ferme pour avoir poussé un gendarme

Manifestation des gilets jaunes contre la hausse du carburant. Novembre 2018. / © Y. le Teurnier/france3LR
Manifestation des gilets jaunes contre la hausse du carburant. Novembre 2018. / © Y. le Teurnier/france3LR

Un gilet jaune âgé de 62 ans et retraité a été condamné à trois mois de prison ferme. Ce samedi, lors d’un barrage à Claira, dans les Pyrénées-Orientales, il avait poussé un gendarme contre une voiture en marche.

Par Joane Mériot

Ce lundi, un homme âgé de 62 a été condamné à six mois de prison dont trois avec sursis par le tribunal correctionnel de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales.
Selon nos confrères de l’Indépendant, l’homme est accusé d’avoir poussé un gendarme lors d’une manifestation de gilets jaunes.
 

Que s’est-il passé ?


Aux alentours de 11h samedi, des gilets jaunes tentent d’organiser un barrage sur un rond-point de Claira, dans les Pyrénées-Orientales. Mais le site est beaucoup trop dangereux selon les gendarmes sur place. Ils reçoivent alors l’ordre d’empêcher la manifestation.

Les gilets jaunes abandonnent leur opération, un seul continue.

Le retraité âgé de 62 ans traverse à plusieurs reprises la route pour tenter de bloquer la circulation.

Le ton monte entre lui et les gendarmes, il s’énerve et pousse violemment un des gendarmes présent sur un véhicule en marche, qui sera projeté sur la portière du véhicule. Il sera blessé légèrement. 
 

Je ne comprends pas, affirme le prévenu


La scène a été immortalisée par des caméras, l’homme ne peut pas nier. Mais devant les juges, il affirme ne pas se reconnaître sur les images. Il présente ses excuses au gendarme.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gard : les "gilets jaunes" rencontrent les députés de la majorité

Les + Lus