Pyrénées-Orientales : les gilets jaunes bloquent les péages et l'accès à l'A9

Publié le Mis à jour le
Écrit par Joane Mériot
Un barrage filtrant s'organise au péage du Boulou, dans les Pyrénées-Orientales - 17 novembre 2018
Un barrage filtrant s'organise au péage du Boulou, dans les Pyrénées-Orientales - 17 novembre 2018 © France 3 LR / D.Berault

Les trois péages des Pyrénées-Orientales donnant accès à l'A9, le péage du Boulou, le péage de Perpignan Nord et le péage de Perpignan Sud sont bloqués par les gilets jaunes. On fait le point pour vous sur les blocages dans les Pyrénées-Orientales. 

Dans les Pyrénées-Orientales, les gilets jaunes se sont rassemblés très tôt ce matin du samedi 17 novembre pour bloquer le péage du Boulou.
A ce dernier péage avant la frontière espagnole à hauteur du Perthus, les manifestants ont organisé un barrage filtrant.

Pour l’instant l’ambiance est plutôt bon enfant même si les gilets jaunes sont déterminés à « faire la révolution comme en 1789 » ont-ils confié à notre équipe de journalistes sur place.


Les autres blocages dans le département


Selon les dernières informations communiquées par la préfecture des Pyrénées-Orientales, les trois péages menant à l’A9 sont bloqués.
 
500 gilets jaunes bloquent l'accès à l'A9 au péage Nord de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales. 
 


D’autres points de blocages ont été recensés à Perpignan, notamment au Pont Arago, Place de la Victoire, au Pont Joffre, comme l'indique la Préfecture des Pyrénées-Orientales sur son compte Twitter. 
 
D'autres actions s'organisent dans certains villages des Pyrénées-Orientales comme à Prades, à Port-Vendres et Claira.
 

Le reportage de Dorothée Berault et Alain Sabatier 
 
Perpignan : des blocages autour de l'A9 ©Dorothée Berault et Alain Sabatier

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.