Pyrénées-Orientales : la gratuité sur l'AP7 entre la France et Barcelone en Catalogne, c'est pour le 1er septembre

Le 1er septembre, la portion de l'autoroute AP7 entre la France et le sud de Barcelone devient gratuite, une fois bien sûr que vous vous serez acquittés de la sortie de l'A9 côté français au péage du Boulou (Pyrénées-Orientales). La gratuité s'applique aussi sur l'AP2 entre Tarragone et Saragosse.
Le péage du Boulou sur l'A9 près de Perpignan - archives.
Le péage du Boulou sur l'A9 près de Perpignan - archives. © Calypso Vannier / FTV

Dès mercredi 1er septembre prochain, vous pourrez circuler gratuitement sur l'autoroute AP7 à partir de la frontière franco-espagnole au Perthus (Pyrénées-Orientales) et ce, jusqu'à Tarragone au sud de Barcelone, soit près de 300 kilomètres. Cela représente une économie de près de 15 euros par voyage pour l'usager.
La gratuité s'applique aussi sur l'AP2 entre Tarragone et Saragosse, vers l'ouest.

L'Etat espagnol récupère la gestion des autoroutes

Elle résulte de la décision du gouvernement central de Madrid, qui a choisi de récupérer la gestion directe de toutes les autoroutes d'Espagne au plus tard le 31 décembre 2021. La rétrocession est engagée depuis 2018, alors que ces infrastructures sont aujourd'hui gérées, comme en France, par des concessionnaires privés dont les contrats arrivent à échéance.

Des concessionnaires qui n'ont jamais atteint les résultats financiers escomptés, les crises économiques de 2008 et de la Covid-19 ayant réduit le trafic autoroutier. Malgré ce, les actuels gestionnaires entendent bien ne pas être perdants dans cette rétrocession.

Indemnisations record pour les concessionnaires

Ainsi, pour les 3 tronçons de l'AP7, la société Abertis (dirigée par le président du club de football du Real Madrid Florentino Lopez) devrait être indemnisée à hauteur de 1,291 milliard d'euros par le gouvernement espagnol. Des sommes qu'il faudra trouver d'une manière ou d'une autre.

Une gratuité temporaire ?

Madrid étudierait deux scénarios :

Une loi est en préparation pour une entrée en vigueur début 2024. La gratuité ne devrait donc avoir qu'une durée limitée.

Si vous souhaitez vous rendre en Catalogne sans payer votre trajet, il faut donc en profiter. Mais attention : la barrière de péage du Boulou, la dernière avant la fin de l'A9 française et le début de l'AP7 catalane au Perthus, reste en place.

La sortie de l'A9 reste payante

Car avant d'emprunter l'AP7, il faudra toujours vous acquitter du montant de votre trajet sur l'A9 que vous viendrez de quitter. Soit 2,60 euros depuis le péage le plus proche de Perpignan Sud, et 47,20 euros si vous êtes entrés sur l'autoroute au plus loin, au niveau de Vienne Reventin (Isère) sur l'A7.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays catalan catalogne international espagne autoroute économie transports routes trafic routier mobilité