Quatre alligators découverts par les douanes dans un camion en provenance d'Espagne, 2 trafiquants allemands interpellés

Publié le

Deux Allemands ont été arrêtés dans les Pyrénées-Orientales pour le transport illégal d'alligators. 4 animaux ont ainsi été découverts et saisis par les douaniers du Perthus, dans un fourgon circulant sur l'A9, en provenance d'Espagne. Les 4 bêtes sont saines et sauves.

Mardi 7 juin 2022, les agents des douanes du Perthus se rendent sur un contrôle en cours à la barrière de péage de l'A.9 au Boulou, en renfort des CRS.

Le contrôle porte sur un fourgon contenant des animaux insolites. A bord du véhicule, les douaniers découvrent 4 alligators vivants. Le conducteur et son passager sont 2 personnes de nationalité allemande. Les deux individus confirment transporter des alligators du Mississippi.

Les alligators, une espèce protégée

Pour éviter que certaines espèces de la faune et de la flore sauvages ne disparaissent de la planète, des dispositions internationales ont été adoptées pour réglementer et contrôler le commerce des espèces sauvages. Ces dispositions se fondent sur la convention de Washington ou convention CITES (Convention on International Trade in Endangered Species).

Les douanes veillent à l'application de ces dispositions lors de ses contrôles.

L’Office français de la biodiversité est alors contacté et se rend sur les lieux pour une expertise.
L’expert confirme alors que les animaux sont inscrits à l’annexe II de la convention de Washington et que leur transport et leur détention sont encadrés et réglementés.

En effet, les alligators d’Amérique ont connu une chute de leurs effectifs tout au long du XXe siècle. La population a recommencé à croître à partir des années 1960 grâce à des programmes de protection.

Les 4 alligators accueillis dans la Drôme

Après analyse, les deux individus arrêtés n’ont aucun justificatif valable permettant de convoyer ce type d'animaux.

Le 8 juin, les douaniers remettent les 4 alligators à la Ferme aux crocodiles située à Pierrelatte, dans la Drôme et les deux trafiquants sont transférés à la gendarmerie de Pollestres.

Les 4 reptiles carnivores sont vivants et en bonne santé.

En 2021, au niveau national, les douanes ont procédé à 371 constatations relatives à la protection des espèces animales menacées.