• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Top 14 : Perpignan s'impose enfin à domicile

L'Usap s'est imposé ce samedi soir face à Grenoble sur la pelouse du stade Aimé-Giral à Perpignan - 24 mars 2019 / © Maxppp - Michel Clementz
L'Usap s'est imposé ce samedi soir face à Grenoble sur la pelouse du stade Aimé-Giral à Perpignan - 24 mars 2019 / © Maxppp - Michel Clementz

Enfin ! Bredouille depuis le début du championnat, Perpignan a remporté sa première victoire de la saison à domicile en s'imposant face à Grenoble (22-16) samedi à l'occasion de la 20e journée de Top 14.
 

Par JM avec AFP

Toujours derniers, les Catalans profitent de ce deuxième succès de la saison pour se rapprocher à huit points des Isérois et de la 13ème place du classement. 


Un relent d'espoir 


A six journées de la fin, l'écart reste considérable mais l'espoir demeure alors que Grenoble, qui n'a toujours pas gagné le moindre match à l'extérieur, est sur une pente savonneuse avec cette huitième défaite consécutive. "Ce n'est certainement pas notre meilleur match, mais on enclenche la marche avant et on veut y croire jusqu'au bout", a assuré l'arrière Enzo Selponi, auteur de 17 points.

C'est au terme d'un match tendu, âpre, sans grand rythme, que les Perpignanais ont fini par s'imposer. La botte d'Enzo Selponi, futur grenoblois, porte ce succès catalan. A l'inverse, Gaëtan Germain, coupable de deux échecs, n'offre même pas le bonus défensif aux Isérois.

L'USAP a parfaitement entamé cette rencontre en menant 10-0 après huit minutes de jeu grâce à son capitaine Jonathan Bousquet, avant que Germain, auteur d'un essai transformé et de deux pénalités, ne permette à Grenoble de repasser devant à la demi-heure de jeu (10-13).

Deux pénalités d'Enzo Selponi offraient finalement un léger avantage à l'USAP au repos (16-13). Peu de points, peu de jeu, beaucoup de tension en seconde période. Seule la précision de Selponi (58e, 72e) creusant le sillon catalan pour finalement offrir ce succès tant attendu au fidèle public d'Aimé-Giral. "Encore une fois, on doit prendre des points et ce soir on ne ramène rien, c'est vraiment décevant", a indiqué pour sa part Germain.
 

Sur le même sujet

Des enseignants manifestent avec les "gilets jaunes"

Les + Lus