VIDEO. Drogue : les 50 kg de têtes de cannabis étaient conditionnés, sous vides, prêts à être vendus pour 250.000 euros

Une importante saisie de drogue a été réalisée par les Mossos d'Esquadra à Salou en Catalogne. Grâce à un signalement concernant un individu suspect, les forces de l'ordre ont pu mettre la main sur plus de 50 kilos de têtes de cannabis, représentant une valeur à la revente estimée à 250 000 euros.

Les agents des Mossos d'Esquadra viennent de mettre la main sur plus de 50 kilos de têtes de cannabis, prêtes à être écoulées. Une saisie obtenue grâce à un signalement concernant un individu au comportement suspect. L'homme est pris en filature et intercepté juste avant qu'il ne pénètre dans un appartement de la commune de Salou (Catalogne) comme le rapporte le média Diari de Tarragona.

Perquisition fructueuse

L'intervention se révèe fructueuse puisqu'elle permet la découverte d'une véritable plaque tournante de deal de cannabis. Au total, ce sont plus de 50 kilos de têtes de cannabis conditionnées et prêtes à être distribuées qui sont saisis, ainsi qu'une balance de précision, deux machines d'emballage et divers documents. Une quantité de drogue qui, une fois écoulée au détail, aurait rapporté près de 250 000 euros au trafiquant selon les estimations des forces de l'ordre.

Mystère autour du suspect

Âgé de 29 ans, le suspect interpellé semble avoir agi en solitaire dans cette affaire. Lors du coup de filet, aucun de ses voisins n'était au courant qu'il résidait dans cet appartement. Un mystère que les enquêteurs chercheront à élucider, tout comme l'origine et la destination prévue de cette importante quantité de stupéfiants.

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité