VIDEO - Perpignan : des casseurs attaquent une permanence parlementaire après le rassemblement des gilets jaunes

La permanence parlementaire de Romain Grau a été la cible de vandales ce samedi midi à Perpignan. La vitrine a été brisée et des casseurs ont tenté de mettre le feu au local du député LREM de la 1ère circonscription des Pyrénées-Orientales qui était sur place au moment des faits.

Perpignan - des casseurs attaquent une permanence parlementaire après le rassemblement des gilets jaunes - 27 juillet 2019.
Perpignan - des casseurs attaquent une permanence parlementaire après le rassemblement des gilets jaunes - 27 juillet 2019. © F3 LR M.Lesprit

Un rassemblement de Gilets jaunes à Perpignan, ce samedi matin, a réuni devant le palais des congrès, entre 200 et 300 personnes.
Puis des manifestants ont décidé de se rendre vers le centre-ville.

Arrivés devant la permanence de Romain Grau, député LREM, aux alentours de midi, certains ont commencé à s'en prendre à la façade. La vitrine a été brisée.
 

Comme chaque samedi matin, je travaillais à mon bureau. Ils ont brisé toutes les vitres et ont tenté de mettre le feu à la permanence. Heureusement, un voisin m'a jeté un extincteur par la fenêtre et j'ai pu arrêter l'incendie.


30 personnes environ, selon le député, étaient présentes devant ses locaux à ce moment là. 6 ou 7 hommes cagoulés et habillés en noir ont alors frappé la dévanture de la permanence à coups de marteau et de raquettes de tennis.

Les auttres manifestants ont reculé.
 
Ils ont brisé les vitres et commencé à mettre le feu à une chaise. Un début d'incendie rapidement maîtrisé à l'aide d'un extincteur.

Le député nous a dit vouloir porter plainte.
 

Les gendarmes mobiles en renfort


Une autre façade a aussi été endommagée, celle de la boutique Indigo à proximité de la place de Catalogne.

Les gendarmes mobiles sont déployés autour de la préfecture et l'accès est bloqué.
 
Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand (LREM) a "condamné" sur Twitter ces actes et exprimé son "entière solidarité" à Romain Grau et ses collaborateurs.

"La violence, le vandalisme et les tentatives d'incendie ne sont pas des moyens d'action tolérables dans une démocratie".

Le député de La République en marche, candidat aux municipales à Perpignan, y affrontera le député du Rassemblement national Louis Aliot, qui a aussi condamné "sans réserve" les dégradations commises "par quelques individus irresponsables" sur Twitter.
 
durée de la vidéo: 01 min 31
Perpignan : des casseurs attaquent une permanence parlementaire après le rassemblement des gilets jaunes ©F3 LR : M.Lesprit et A.Sabatier


Réactions et remise en état des locaux ce lundi

 
durée de la vidéo: 01 min 46
Perpignan : remise en état de la permanence parlementaire de Romain Grau ©F3 LR : M.Tamon et J.Lopez
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique faits divers gilets jaunes société pays catalan la république en marche violence sécurité police manifestation économie social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter