Le Premier ministre Jean Castex de retour à Prades, il n'ira pas au Boulou et à Gruissan

Le Premier ministre Jean Castex est arrivé ce samedi 18 juillet à Prades pour céder officiellement son écharpe de maire lors du conseil municipal. Attendu à la gare du Boulou et à Gruissan, il se rendra finalement à Nantes après l'incendie de la cathédrale.

Jean Castex a salué ses anciens administrés de Prades.
Jean Castex a salué ses anciens administrés de Prades. © A. Sabatier - France 3 Occitanie
Jean Castex est de retour à Prades. Le Premier ministre, nommé le 3 juillet par Emmanuel Macron pour diriger le gouvernement, est arrivé ce samedi 18 juillet peu avant 10 heures dans sa commune de quelque 6 000 habitants. Il a assisté au conseil municipal du changement de maire, à 11 heures, dans la salle Ripoll du complexe sportif de la plaine Saint-Martin. Yves Delcor, qui l'a remplacé par intérim début juillet, lui a officiellement succédé. Jean Castex était maire de Prades depuis mars 2008.

Le nouveau chef du gouvernement a salué ses administrés au cours d'un bain de foule. Il a discuté avec les Pradéens et Pradéennes, s'est fait prendre en photo et a répondu à quelques questions de journalistes.

Castex annule ses visites au Boulou et à Gruissan

Jean Castex devait ensuite se rendre sur la plate-forme de la gare de frêt du Boulou et du centre opérationnel puis sur le port de plaisance de Gruissan auprès de Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports.

Ce ne sera pas le cas. Ces deux visites sont annulées. En raison de l'incendie à la cathédrale de Nantes ce samedi matin, Jean Castex a annoncé à son arrivée à Prades qu'il s'y rendrait en début d'après-midi aux côtés du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot. "C'est important, c'est un événement hors du commun. Je veux savoir ce qui s'est passé, où on en est, comment on entrevoit la reconstruction. Je vais d'abord manifester ma solidarité avec la population nantaise", a t-il déclaré.

Castex reste conseiller municipal

Au cours du conseil municipal où il a démissionné, il a annoncé qu'il resterait conseiller municipal en parallèle de son fonction de chef du gouvernement. "Rien ne serait pire dans les fonctions que j’occupe aujourd’hui que de s’éloigner du plancher des vaches. C’est pour cela que je tiens à rester conseiller municipal. Je ne serai sûrement pas très assidu à cette assemblée, je m’en excuse par avance. Je ne cesserai pas de penser à vous et mon concours vous sera peut-être utile", a t-il annoncé avec émotion.
 
Jean Castex (à droite) aux côtés du nouveau maire de Prades, Yves Delcor, le 18 juillet 2020.
Jean Castex (à droite) aux côtés du nouveau maire de Prades, Yves Delcor, le 18 juillet 2020. © A. Sabatier - France 3 Occitanie
Jean Castex a rendu hommage à son successeur, Yves Delcor. "C'est un Pradéen de souche qui devient maire de Prades, je le dis avec beaucoup d'émotion. Monsieur Delcor est un homme issu d'un milieu très modeste, sa maman était couturière à Prades, il a fait ses études de médecine, il est devenu le médecin de la ville pendant tant d'années, et le voici à la tête de Prades."

Le nouveau maire de Prades s'est dit "plus que fier" de succéder à Castex. "Je ne sais pas si j'aurai les mêmes épaules, mais je vais tendre à les avoir."
 
durée de la vidéo: 00 min 46
Jean Castex rend hommage à Yves Delcor
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique transports économie environnement social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter