Pyrénées-Orientales : un homme tué à coups de couteau à Amélie-les-Bains

Amélie-les-Bains (Pyrénées-Orientales) - Boulevard de la Petite Provence - archives. / © Google maps
Amélie-les-Bains (Pyrénées-Orientales) - Boulevard de la Petite Provence - archives. / © Google maps

Une rixe entre marginaux a tourné au drame ce lundi soir à Amélie-les-Bains dans les Pyrénées-Orientales. Un homme a été retrouvé mort après avoir reçu plusieurs coups de couteau.

Par Olivier Meyer et Dorothée Berhault

Vers 21h ce lundi soir, les pompiers ont été appelés, Boulevard de la Petite Provence à Amélie-les-Bains, pour extraire du Tech le corps sans vie d’un homme d’une cinquantaine d’années.


Bagarre sur fond d'alcool


La victime, aurait reçu plusieurs coups de couteau dont un en plein cœur avant d’être jetée dans la rivière qui traverse la petite commune du Haut Vallespir de 3500 habitants. Les faits se seraient produits à la suite d’une rixe entre marginaux.
Des gens de passage arrivés peu avant la nuit et qui étaient en infraction avec les règles du confinement.

L’un d’eux, arrivé quelques heures plus tôt sur un attelage tiré par un cheval, aurait voulu violer une jeune fille d’une vingtaine d’années faisant partie de ce petit groupe de 4 personnes apparemment fortement alcoolisé.


Une rixe qui a dégénéré


Selon les premiers éléments de l’enquête le meurtrier présumé, un citoyen de nationalité allemande, aurait alors voulu s’interposer pour empêcher le crime mais la bagarre a dégénéré.

Sur place également, une quatrième personne, un jeune anglais d’une vingtaine d’années mais il ne serait que témoin du drame.  Le principal suspect a été interrogé dès hier soir par les gendarmes pour tenter d’éclaircir les circonstances de ce tragique fait divers.
 

Le meurtrier présumé écroué

Selon le parquet de Perpignan, deux des trois personnes placées en garde de vue depuis hier (31 mars) ont été libérées sans qu'aucune charge ne soit retenue contre elles.
Le principal suspect en revanche, l'homme d'origine allemande âgé de 57 ans  a été déféré au parquet dans le cadre de l'ouverture d'une information judiciaire pour homicide volontaire. Il a été mis en examen et écroué.

Le cheval de la victime a été confié à une association de protection des animaux dans l'attente de savoir ce que décideront les  héritiers du défunt, s'il y en a et s'ils se manifestent.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus