Coronavirus dans les Pyrénées-Orientales : le port du masque obligatoire jusqu'au 31 août dans le centre-plage d'Argelès

Les habitants et visiteurs de plusieurs villes touristiques du littoral, comme Argelès-sur-Mer et le Grau-du-Roi doivent depuis quelques jours porter un masque même en plein air, dans les quartiers les plus fréquentés. Une façon de lutter contre un relâchement des bonnes pratiques face au Covid-19.
Illustration
Illustration © RAYMOND ROIG / AFP
Après la station balbéaire gardoise du Grau-du-Roi, samedi, c'est au tour d'Argelès-sur-Mer, dans les Pyrénées-Orientales, de mettre en place le port du masque obligatoire dans les rues de la commune, notamment celles du centre-plage. L'arrêté municipal est entré en vigueur ce mardi.

Le maire, Antoine Parra (SE), a rendu le masque obligatoire jusqu'au 31 août dans les allées piétonnes du centre-plage et les marchés, mais sans prévoir de pénalités pour les contrevenants.
 

La fréquentation touristique reste importante et va encore augmenter en août. L'idée est de ne pas contrevenir à l'attractivité de la station tout en garantissant la sécurité de tous.

explique le cabinet du maire.

Il faut dire qu'Argelès, surnommée la "capitale européenne du camping", avec une population multipliée par près de 15 en été, est une zone touristique à risque sanitaire. Le nombre de touristes de passage et la promiscuité augmentent les possibilité de contamination et de propagation du Covid-19.

Début de soirée, mercredi, à Argelès-sur-Mer.
Les allées piétonnes du centre-plage commencent à se remplir. Et parmi les estivants, peu de masque sur les visages. Un arrêté municipal oblige pourtant à le porter, mais uniquement dans le secteur commerçant.
 

J'étais pas au courant.

Une touriste.

Pas d'amende prévue pour le moment, on privilégie la pédagogie dans un premier temps... Mais une signalétique devrait être rapidement apposée à l'entrée du périmètre. Les récalcitrants encourront alors une contravention de 38€.

Ceux qui ont déjà pris connaissance de l'arrêté semblent convaincus de son utilité.
 

La nuit, quand c'est noir de monde, cela sera très utile.

Une commerçante.

D'autres stations balnéaires ont pris des arrêtés similaires

A Banyuls-sur mer, dans les Pyrénées-Orientales, si le port du masque est obligatoire dans les lieux clos comme partout ailleurs, il est seulement préconisé dans les rues : une campagne d'affichage le rappelle depuis le 24 juillet.

Au Grau-du-Roi, dans le Gard, en raison de l'afflux de touristes au Grau-du-Roi, le maire Robert Crauste a décidé, en accord avec le préfet du Gard, de prendre un arrêté qui rend le port du masque obligatoire dans les rues piétonnes de la commune à partir de ce samedi 18 juillet. Une amende de 38 euros en cas d'infraction est possible.

A La Rochelle, Concarneau, le port du masque est aussi obligatoire en ville.

A Saint-Brieuc, le port du masque est obligatoire depuis lundi mais uniquement en cas de regroupement de personnes. Il ne s'applique ainsi pas à une personne marchant seule dans la rue.

Un arrêté similaire pris le 21 mai a été annulé à Strasbourg par le tribunal administratif.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société déconfinement tourisme économie