Coronavirus dans les Pyrénées-Orientales : le masque obligatoire dans la "rue de la soif" à Canet-en-Roussillon

Le maire de Canet-en-Roussillon a imposé le port du masque dans la rue de la soif de la station balnéaire. Une mesure contraignante dans ce lieu de fête qui bat son plein pendant les vacances, notamment en nocturne. Mais elle est bien comprise et acceptée par les clients comme par les commerçants.
Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales) - le masque obligatoire dans la rue commerçante de la station balnéaire où tous les bars se trouvent - juillet 2020.
Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales) - le masque obligatoire dans la rue commerçante de la station balnéaire où tous les bars se trouvent - juillet 2020. © F3 LR
C'est le nouveau dress code des soirées à Canet-en-Roussillon... Le masque obligatoire dans la rue de la soif, l'artère la plus animée de la ville. Elle est parallèle à la promenade du front de mer.
Impossible de circuler entre les bars du boulevard Cassanyes sans en être équipé. Un message reçu 5/5 par les noctambules locaux et par les nombreux touristes de la station balnéaire catalane.

On est là pour faire la fête mais pas n'importe quoi !

Un touriste.

L'arrêté imposant le port du masque est en vigueur depuis vendredi... Il limite donc l'accès à cette célèbre rue commerçante, aux personnes portant le masque seulement...
Un masque obligatoire mais sous certaines conditions pour permettre aux clients de s'amuser et aussi de consommer.

Le masque n'est obligatoire dans cette rue que lors des déplacements. Pour les clients au bar ou ceux assis à une table ou en terrasse, on autorise de ne pas en avoir. Les gens respectent cette norme.

Dalila Lesty, police municipale de Canet-en-Roussillon.

Le masque obligatoire au marché de Canet-Plage

Un arrêté similaire a déjà été pris pour imposer le masque dans les allées du marché de Canet-Plage, lui aussi très fréquenté en pleine saison touristique. Et face au même constat de foule, dans la rue de la soif, le maire a tranché pour cette même sécurité.

J'ai voulu qu'il y ait une prise de conscience... Dans ces lieux ouverts où il ne peut pas y avoir de distance entre les gens, c'est important.

Stéphane Loda, maire de Canet-en-Roussillon.

L'association des commerçants a été associée à cette mesure. Elle a mis en place des distributeurs de gels hydroalcooliques et fournit des masques aux clients qui ne seraient pas équipés.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société déconfinement vacances sorties et loisirs politique tourisme économie