Pyrénées-Orientales : problèmes financiers, tribune vétuste fermée et exil au Boulou, le club de rugby de Céret va mal

Rififi au club de rugby de Céret dans les Pyrénées-Orientales. Le nouveau maire de la commune du Vallespir vient de prendre un arrêté municipal interdisant l'accès à la tribune du stade pour cause de danger. Il parle aussi de déficit du club. Des accusations démenties par les dirigeants.

Le club de rugby de Céret est entré en zone de fortes turbulences. Le Céret Sportif existe depuis 1915. C'est aujourd'hui l'une des équipes phares de Fédérale 1, mais également le second club des Pyrénées-Orientales après l'USAP.

Privé du stade Fondecave depuis le début de saison, pour cause de site dangereux et de risque d'effondrement de la tribune, le club catalan a dû s'exiler au Boulou pour les entraînements et pour les matches. Un exil forcé qui génère une vive polémique. 

La goutte d'eau... la fermeture de la tribune

Rien ne va plus au club de rugby de Céret. Les problèmes s'accumulent depuis des mois. On parle même de "série noire" pour les Bleus et blancs qui doivent désormais jouer au stade du Boulou.  

On a eu la tempête Gloria, le Covid, la pelouse impraticable après le passage du Tour de France en juillet et maintenant c'est la fermeture de la tribune par arrêté municipal. Il y aurait des malfaçons depuis 1999, rien n'a été fait depuis et aujourd'hui on paye les pots cassés.

Cathy Calvet Delcamp, présidente du Céret Sportif.

La lassitude gagne les dirigeants, les supporteurs et les joueurs du club.

Le maire parle de déficit... les dirigeants s'insurgent !

Le dossier est épineux mais prioritaire pour le maire de Céret. Etude à l'appui, la tribune est fermée car elle présente un réel danger. Il faudrait donc démonter le auvent. Au-delà des problèmes techniques, Michel Coste dit aussi "ne plus pouvoir éponger le déficit du club" et demande aux dirigeants "de prendre leur responsabilités".

Une accusation très mal perçue par le vice-président qui dément.

Je ne comprends pas ces accusations. Nous sommes surveillés par le DNACG, le gendarme financier du sport et le club n'a eu aucun soucis depuis 2017. Nous n'avons jamais été en déficit et la mairie n'a jamais eu à verser un sou. Ce qui a été dit en conseil municipal jeudi dernier est une aberration.

Laurent Bricogne, vice-président du Céret Sportif.

Tensions politiques, problèmes de communications entre la mairie et les dirigeants du club, côté sportif, le staff refuse de se laisser polluer par la polémique. 

Il y a des désagréments. On doit trouver des solutions et rester optimiste. Le Céret sportif s'en sortira sportivement.

Florent Roigt, entraîneur-adjoint du Céret sportif.

Dimanche, sur la pelouse du Boulou, Céret a fait match nul contre Valence-d'Agen. 17 à 17. Comme le reflet du statu quo dans lequel le club catalan est embourbé.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport faits divers sécurité société polémique politique