Pyrénées-Orientales : le village de Campôme prêt à accueillir à nouveau des migrants

A Campôme, migrants et habitants apprenant à se connaître - mars 2016 / © F3 LR
A Campôme, migrants et habitants apprenant à se connaître - mars 2016 / © F3 LR

Le petit village de Campôme, dans les Pyrénées-Orientales, avait accueilli 18 migrants de la jungle de Calais en mars dernier. Et cela s'était bien passé. Si bien que le village d'environ 110 habitants est prêt à accueillir à nouveau des migrants.

Par Z.S. avec Franceinfo


En mars dernier, Campôme, un village des Pyrénées-Orientales, a acceilli 18 migrants. Le petit village est prêt à renouveler l'expérience.

Campôme prêt à accueillir à nouveau des migrants


Cela s'était plutôt très bien passé entre les quelque 110 habitants du petit village et les jeunes hommes, en provenance d'Irak, d'Afghanistan ou encore d'Ethiopie. Le maire de Campôme, Christophe Carol, a confié à nos confrères de Franceinfo que son village est candidat à accueillir de nouveaux migrants.

"Une expérience très positive"


"Dans l'urgence pour les migrants en plein hiver, j'avais signalé au sous-préfet, un centre de vacances pouvant servir d'hébergement. Les migrants sont donc restés trois mois, le temps de faire les démarches en tant que demandeurs d'asile. Suite à cette expérience qui a été positive pour le village et les personnes accueillies, nous avons indiqué qu'en cas de besoin, notre commune était prête à renouveler l'expérience et accueillir un nouveau groupe de migrants.", déclare le maire de Campôme, Christophe Carol, à Franceinfo.

Un reportage de Philippe Georget et Philippe de Leyritz
Campôme, un village des Pyrénées-Orientales prêt à accueillir à nouveau des migrants

Campôme, un village solidaire


La méfiance avait rapidement laissé place à la solidarité après l'arrivée des migrants à Campôme il y a quelques mois. On se débrouillait pour communiquer avec l'aide des volontaires qui encadraient les jeunes hommes et des rudiments d'Anglais. "Je ne sais pas si j'aurais eu le courage de faire ce qu'ils ont fait", avait notamment confié une habitante, admirative. Les migrants étaient restés environ 3 mois.

Tout sur l'accueil des migrants et le démantèlement de la jungle de Calais avec nos confrères de Franceinfo.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus