Le ravisseur de Chloé mis en examen pour enlèvement séquestration et viol

La voiture dans laquelle Kamel Bousselat est arrivé au palais de justice de Nîmes / © PASCAL GUYOT / AFP
La voiture dans laquelle Kamel Bousselat est arrivé au palais de justice de Nîmes / © PASCAL GUYOT / AFP

Le parquet de Nîmes vient d'annoncer la mise en examen de Kamel Bousselat; l'homme qui a enlevé Chloé à Barjac dans le Gard le 9 novembre dernier. Il a refusé de parler au juge parce que trop fatigué. 

Par Laurence Creusot

Le ravisseur présumé de Chloé, l'adolescente enlevée dans le Gard et retrouvée en Allemagne, a été mis en examen vendredi à Nîmes
pour "enlèvement, séquestration et viol", a annoncé le procureur-adjoint de la République à Nîmes. 
Il a refusé de parler à la juge d'instruction Kamel Bousselat a été écroué à la maison d'arrêt de la ville, a ajouté le procureur-adjoint,
Stéphane Bertrand, lors d'un point de presse.

Il était arrivé de Strasbourg vendredi matin au palais de justice de Nîmes, où il a été présenté à la juge d'instruction chargée de l'affaire, puis à un juge
des libertés et de la détention.
Selon le procureur-adjoint, il a refusé de s'exprimer devant la magistrate, se disant "fatigué par le voyage".
Il doit être entendu sur le fond ultérieurement, à une date pas encore fixée.

Pendant la conférence de presse du procureur à Nîmes / © Sandrine Navas / France 3 LR
Pendant la conférence de presse du procureur à Nîmes / © Sandrine Navas / France 3 LR


Kamel Bousselat était arrivé de Strasbourg vendredi matin au palais de justice de Nîmes, où il a été présenté à la juge d'instruction chargée
de l'affaire.
Sécurité renforcée à Nîmes pour l'arrivée de Bousselat et inquiétude à Barjac chez Chloé
Le reportage de Sandrine Navas et Valérie Banabera

DMCloud:21317
Sécurité renforcée pour l'arrivée de Bousselat à Nîmes et inquiétude à Barjac


Chloé, 15 ans, avait été enlevée le 9 novembre devant son domicile de Barjac (Gard) et avait passé sept jours entre les mains de son ravisseur avant d'être retrouvée en Allemagne le 16 novembre.
Kamel Bousselat avait été remis mardi à la France par les autorités allemandes, à Strasbourg.

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus