Régionales 2021 en Occitanie : les réactions des principales têtes de liste après les résultats du 1er tour

"Je sais ce que je vous dois", Carole Delga très émue remercie ses militants et ses soutiens de toujours. "Notre électorat ne s'est pas déplacé" constate le RN Jean-Paul Garraud. "Je suis le 3e homme" affirme Aurélien Pradié LR. Ecoutez les réactions politiques après le 1er tour.

Toulouse - le plateau et les invités de la soirée spéciale élections régionales et départementales en Occitanie -20 juin 2021.
Toulouse - le plateau et les invités de la soirée spéciale élections régionales et départementales en Occitanie -20 juin 2021. © FTV

La présidente sortante PS de la Région Occitanie Carole Delga part grande favorite pour le second tour des élections régionales, après être arrivée dimanche largement en tête avec près de 40% des voix, soit 16 points devant l'extrême droite, en net recul par rapport à 2015.

"Je sais ce que je vous dois" avoue Carole Delga, l'oeil humide

"C'est un score important, un des scores les plus importants de France", s'est félicité la présidente sortante d'Occitanie, une des rares femmes de gauche à présider un conseil régional. Elle obtient près de 40%, 39,57% exactement et caracole en tête dans 12 départements sur 13, sauf le Lot.

En politique, il faut avoir une éthique, une constance, une fidélité aux valeurs. Il ne faut jamais céder à la fatalité face aux idées de l'extrême droite, ces idées, c'est le chaos, le recul, le repli, le racisme.

L'abstention, plus de 66% en Occitanie, un record historique, a favorisé le vote fidèle à gauche. 1,5 million d'électeurs seulement sur les 4,23 millions d'inscrits se sont déplacés aux urnes. La liste Delga en a capté 597.215.

durée de la vidéo: 00 min 46
Interview de Carole Delga PS, présidente sortante du Conseil régional Occitanie

"L'abstention explique beaucoup de choses" analyse Jean-Paul Garraud

En 2015, l'extrême droite menée par Louis Aliot (élu en 2020 maire de Perpignan) était arrivée largement en tête au 1er tour avec 31,83%. Mais ce dimanche, la liste RN de Jean-Paul Garraud (ex-député LR), très peu connu dans la région, enregistre seulement 22,61% des voix, un revers de taille et n'est en tête dans aucun des départements de la région, y compris dans les Pyrénées-Orientales, à quelques centaines de voix près.

La très forte abstention, c'est forcément la prime à ceux qui sont déjà en place.

"Notre électorat ne s'est pas mobilisé, on va essayer de trouver une réponse" a relevé Jean-Paul Garraud.

durée de la vidéo: 00 min 39
Interview Jean-Paul Garraud, tête de liste RN aux Régionales en Occitanie

"Ne donnez pas tous les pouvoirs à madame Delga" Aurélien Pradié sur France 3

Après la crise sanitaire, "il aurait dû y avoir une réaction mais elle n'est pas arrivée. Au second tour, j'espère qu'il y aura une prise de conscience", a-t-il espéré.
La tête de liste LR Aurélien Pradié, par ailleurs numéro trois des Républicains, arrive troisième avec 12,19%, en retrait de 6 points par rapport au score du candidat de droite en 2015.

Nous sommes les seuls à proposer une alternance crédible. (...) Je suis le 3e homme !

Le leader de la droite régionale en 3e position au 1er tour a confirmé son maintien pour le 27 juin au second tour.

durée de la vidéo: 00 min 29
Interview Aurélien Pradié, tête de liste LR aux régionales en Occitanie

"La réunion de la gauche et des écologistes est la première force du pays" calcule Antoine Maurice

L'écologiste Antoine Maurice (EELV/Générations), candidat malheureux à la mairie de Toulouse en 2020, recueille 8,84% des voix. "Le temps est venu de se retrouver et de se rassembler et j'ai adressé un message à Carole Delga dans ce sens. Nous espérons qu'un accord juste et équilibré soit trouvé au plus tôt", a-t-il dit.

durée de la vidéo: 00 min 22
Interview Antoine Maurice, tête de liste EELV aux Régionales en Occitanie

"Que changer pour être au second tour ?" se demande Vincent Terrail-Novès

Sous le seuil fatidique des 10% requis pour participer au second tour, la liste de la majorité présidentielle LREM/MoDem du maire de Balma, près de Toulouse, Vincent Terrail-Novès, a raté la marche pour monter sur le podium. Avec seulement 8,78% des suffrages exprimés, l'homme est deçu.

durée de la vidéo: 00 min 36
Interview Vincent Terrail-Novès, tête de liste LREM aux Régionales en Occitanie

Prochain tour dimanche prochain pour les Départementales et les Régionales avec une confortable avance mathématique pour Carole Delga à la Région et pour les listes de gauche aux Départementales.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections carole delga parti socialiste