Régionales 2021 en Occitanie : une 9e liste vient de se déclarer in extremis

Les dimanches 20 et 27 juin prochains, nous voterons pour les élections régionales. 8 listes étaient officiellement déclarées avant la date de clôture des candidatures. Mais une dernière formation "citoyenne" vient tout juste de se rajouter. Il y a donc désormais 9 listes en course.

Pour cette deuxième mandature de la région Occitanie, neuf listes sont en lice.
Pour cette deuxième mandature de la région Occitanie, neuf listes sont en lice. © MAXPPP

L'Occitanie née en janvier 2015, compte 4.454 communes, 249 cantons et plus de 4,1 millions d'électeurs.

Le Conseil régional d'Occitanie est composé de 158 membres. Les premiers conseillers régionaux de la nouvelle "grande région" ont été élus à la proportionnelle avec prime majoritaire les 6 et 13 décembre 2015. 11 listes étaient alors en lice contre 9 pour les Régionales de 2021.

Une liste "citoyenne" de dernière minute

Pour cette 2e mandature, 9 listes sont déclarées et non plus 8, c'est 2 de moins qu'en 2015. La dernière inscrite qui se veut sans étiquette est baptisée "Union Essentielle". Sa tête de liste, Anthony Le Boursicaud, s'ajoute donc aux 8 autres déjà connues.

Sur le fil, cette liste vient d'être validée par la préfecture d'Occitanie. Menée par le Catalan Anthony Le Boursicaud, un éducateur à l'environnement de 35 ans habitant Thuir, dans les Pyrénées-Orientales, cette liste se réclame "citoyenne". Le projet : "construire ensemble une société libre, équitable et vertueuse". Les noms des candidats inscrits sont tous des citoyens de la société civile sans mandat politique en cours.

Leur programme promet d'"agir dans l’intelligence et le respect, pour le bien-être de tous" et "veut redonner du sens aux valeurs de notre pays, avec honnêteté et intégrité".

Les engagements de campagne :

Plus d'infos sur le programme de la liste Union Essentielle.

8 listes déjà déclarées avant la clôture des candidatures

Cette liste d'union de la gauche est portée par Carole Delga, la présidente PS sortante de la Région Occitanie. La favorite des derniers sondages met en avant son bilan. La région Occitanie est la moins chère de France pour les lycéens et les apprentis, le soutien aux petites entreprises multiplié par deux, le développement des transports publics, la hausse du budget de la culture et des aides aux agriculteurs ainsi que l'accélération de la transition écologique et énergétique...
Plus d'infos sur le programme de la liste L'Occitanie en commun.

L'extrême droite, avec la droite populaire et le rassemblement national, est emmenée par le Toulousain Jean-Paul Garraud, candidat en Haute-Garonne. Il est député européen RN depuis 2019. Il veut réduire le train de vie de l'institution et a à cœur le bien commun, l’intérêt général, l’attractivité économique, la sécurité et l’emploi.
Plus d'infos sur le programme de la liste Rassembler l'Occitanie.

La liste de droite avec les Républicains, l'UDI et les centristes a un Lotois à sa tête, Aurélien Pradié. Thèmes de campagne, santé, économie, emploi et gestion la région.
Plus d'infos sur le programme de la liste Du courage pour l'Occitanie.

La liste réunissant plusieurs mouvements écologistes à Antoine Maurice comme chef, candidat malheureux aux Municipales 2020 à Toulouse. Ses premiers axes de discours lancés dans le Gers tendent à faire campagne sur la complémentarité ville/campagne. Il veut réunir les écologistes et les régionalistes d'Occitanie et du pays catalan.
Plus d'infos sur le programme de la liste L'Occitanie naturellement.

La République en Marche mise sur Vincent Terrail-Novès, la maire toulousain de Balma et conseiller régional sortant (élu sous l'étiquette LR en 2015) pour cette première bataille des Régionales. Il compte  faire de l'économie sa "grande priorité" du prochain mandat avec le tourisme, la formation et la relance économique comme axes majeurs.
Plus d'infos sur le programme de la liste Nouvel Élan occitan.

La France insoumise et le NPA ont investi l'Ariégeoise Myriam Martin. Elle milite pour une opposition politique au gouvernement. Elle veut la mise en place d’un bouclier social et sanitaire, une rénovation démocratique et une bifurcation écologique.
Plus d'infos sur le programme de la liste Fédération populaire en Occitanie.

La liste de Lutte ouvrière part seule au combat avec Malena Adrada en chef de file. Le thème de campagne est clair, faire entendre le camp des travailleurs, lutter pour l'emploi et dénoncer le système capitaliste.
Plus d'infos sur le programme de la liste Faire entendre le camp des travailleurs.

Tête de liste Jean-Luc Davezac. La liste est notamment soutenue par Occitanie País Nòstre. Les grandes orientations sont le soutien à une économie de proximité, la promotion de la culture du Pays occitan (langue, gastronomie, terroirs), la reconnaissance de la spécificité catalane dans une grande partie du département des Pyrénées-Orientales et la transition écologique.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections région occitanie parti socialiste rassemblement national carole delga louis aliot la république en marche la france insoumise les républicains europe écologie les verts