• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Régionales : accord de fusion conclu entre Carole Delga et Gérard Onesta

Carole Delga et Gérard Onesta lors de leur conférence de presse commune / © F.Valery / France 3
Carole Delga et Gérard Onesta lors de leur conférence de presse commune / © F.Valery / France 3

La candidate socialiste et la tête de liste écologiste et Front de gauche ont trouvé un accord dans la nuit de dimanche à lundi. Leur liste commune s'appelle désormais "Notre Sud en Commun".

Par F. Valéry et L. Dubois

La nuit a été courte. Ou longue, selon le point de vue où l'on se place. Vers 10h30 ce lundi 7 décembre, les négociateurs des listes Delga et Onesta se sont quittés après avoir passé la nuit à négocier et à conclure un accord électoral. 

"La situation est grave, a lâché un participant. On peut être à égalité avec Aliot (FN) dimanche prochain, donc il ne faut pas jouer avec le feu". 

D'après nos informations, les négociations n'ont pas porté sur un "troisième tour", c'est à dire la distribution des postes clés au sein du futur exécutif, mais uniquement sur la composition des listes pour le second tour, qui doivent être déposées en préfecture avant mardi soir. 

Et ce n'était pas le plus facile à faire. Au premier tour, les listes de Carole Delga étaient déjà composées de socialistes, de radicaux de gauche, de membres du Mouvement Républicain et Citoyen et de Génération Ecologie (sans compter les représentants de la société civile). Il a donc fallu y adjoindre des écologistes d'EELV, des communistes, des membres du parti de gauche, d'Ensemble! ou encore des occitanistes. Il a donc fallu se serrer les coudes pour que tout ce monde rentre sur les listes, tout en respectant la parité.

Mais il semble que les ego des uns et des autres sur le positionnement sur la liste aient laissé la place à un sentiment de "responsabilité", selon les termes employés dimanche soir par Carole Delga, face au risque de victoire du Front National dans la région.

Lors d'une conférence de presse à Toulouse dans l'après-midi, Gérard Onesta et Carole Delga ont confirmé cet accord électoral et la constitution d'une liste unique "Notre Sud en Commun" (contraction des listes Notre Sud et Nouveau Monde en Commun). Une liste composée à 70 % de colistiers de Carole Delga et à 30 % de ceux de Gérard Onesta

Gérard Onesta a indiqué devant les journalistes ne pas avoir hésité une seconde à la "jonction" avec Carole Delga, dont il estime qu'elle a "toute légitimité" à occuper le poste de présidente de la future grande région. Oubliées donc les "gentillesses" et autres vacheries de la campagne du premier tour. Les deux candidats, qui n'en font plus qu'un (ou une), ont acté leurs désaccords et sont aussi tombé d'accord sur "la nécessité d'inventer une nouvelle manière de gouverner". Ils ont décidé de ne pas tenir de meeting pendant l'entre-deux tours mais de faire "une campagne de terrain". 

Au premier tour, Carole Delga a obtenu 24,41 % et Gérard Onesta 10,26 %.

L
es premiers noms sur la liste Haute-Garonne : 
  1. Carole Delga PS
  2. Gérard Onesta EELV
  3. Nadia Pellefigue PS
  4. Bertrand Monthubert PS
  5. Nathalie Mader PS
  6. Jean-Christophe Sellin PG
  7. Michèle Garrigues PRG
  8. Thierry Suaud PS
  9. Aude Lumeau-Preceptis PS
  10. Serge Regourd
  11. Dominique Satge PCF
  12. Christophe Delahaye PRG
  13. Nadia Bakiri PS
  14. Thierry Cotelle MRC
  15. Marie-Caroline Tempesta PS
  16. Philippe Briançon PS
  17. Veronique Vinet EELV
  18. Michel Boussaton PS
  19. Zina Bourguet EELV
  20. François Arcangeli EELV
  21. Geneviève Lasfagues PRG
  22. John Palacin PS
  23. Marie-France Barthet (société civile)
  24. Bernard Keller PRG
  25. Rachida Lucazeau PS
  26. Marc Sztulman PS
  27. Françoise Dedieu-Casties EELV
  28. Denis Parise PS
  29. etc...

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus