Reports d'ouverture, axes routiers coupés, les stations de ski des Pyrénées impactées par les intempéries

La route entre Artigues et Gripp est coupée par une coulée de boue. 14 décembre 2019. / © Léo Courier
La route entre Artigues et Gripp est coupée par une coulée de boue. 14 décembre 2019. / © Léo Courier

La tempête hivernale du 13 décembre a fortement impacté les Pyrénées. Après des chutes de neige importantes, la pluie et le vent se sont invités brutalement, destabilisant le manteau neigeux. Plusieurs stations de ski des Hautes-Pyrénées sont fermées ce samedi.

Par Emmanuelle Gayet

La saison avait pourtant bien démarré côté enneigement. Mais la tempête hivernale, qui s'est déchainée vendredi 13 décembre, a considérablement modifié les conditions de ce début de saison dans les Pyrénées notamment.

La route vers la Mongie coupée 

Quelques difficultés sur la station du Grand Tourmalet et son accès par la Mongie. Plusieurs coulées de boue importantes ont coupé la route d'accès vers la station dès vendredi soir. La route est restée fermée jusqu'en début d'après-midi ce samedi.
Les équipes techniques ont eu à dégager les arbres qui bloquaient les voies et à nettoyer la chaussée encombrée de boue et de pierres à plusieurs endroits.


Les images de Laurent Courier sont impressionnantes. On peut notamment voir que la chaussée a été emportée à plusieurs endroits par la puissance de l'eau et de la boue qui ont dévalé de la montagne.
La route d’accès vers la Mongie coupée par plusieurs coulées de boue
 
Une cinquantaine de routes départementales sont encore fermées ce samedi 14 décembre en début d'après-midi dans le département.

Un risque avalanche élevé en altitude

La neige est tombée en quantité les jours précédents la tempête, et par la suite a été fortement fragilisée par le vent violent qui a soufflé. Des cumuls importants sont encore visibles, comme on peut le voir sur la photo au Pic du Midi (2877m).
La station de ski de Saint-Lary Soulan qui devait débuter sa saison ce samedi a repoussé d'un jour son ouverture.

Dans de nombreux secteurs, le risque avalanche a augmenté. Il est passé notamment dans les Hautes-Pyrénées à 4 (sur une échelle allant jusqu'à 5 maximum), en raison de la présence de nombreuses plaques formées par le vent pouvant se déclencher à tout moment.

Même situation dans les Pyrénées-Atlantiques, à Gourette la station est fermée à cause de l’éboulement qui a coupé l’axe depuis vendredi à partir de la place des Eaux-Bonnes. 
A Artouste, la station restera fermée samedi pour cause d’intempéries, mais ouvrira dimanche.

Le danger est fort au dessus de 2200m, et est qualifié de marqué en dessous. Les stations prennent le temps de sécuriser l'ensemble de leur domaine avant d'accueillir les skieurs dès le 15 décembre.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus