Cet article date de plus de 7 ans

Rixe de Roquemaure : 4 hommes mis en examen et placés sous contrôle judiciaire

Trois habitants d'Orange dans le Vaucluse et un Gardois de Roquemaure ont été mis en examen, jeudi, à Nîmes, après la violente rixe le 26 juillet à laquelle ont pris part environ 80 personnes à Roquemaure. 3 autres dont 1 Gardois seront convoqués prochainement.

Les 4 hommes, âgés de 20 à 30 ans, ont été mis en examen pour violence avec arme, vol et dégradation. Ils ont été placées sous contrôle judiciaire.

3 autres hommes feront l'objet d'une convocation pour une mise en examen ultérieure, a-t-on précisé de source proche de l'enquête.

Au total, cinq hommes à Orange et deux à Roquemaure, tous âgés de 20 à 30 ans, avaient été interpellés, lundi, et placés en garde à vue.

durée de la vidéo: 00 min 20
Nîmes : un Gardois et 3 hommes originaires d'Orange mis en examen dans l'affaire de la rixe de Roquemaure

Les violences ont fait 8 blessés

Les affrontements entre une bande de jeunes gens de Roquemaure et une autre venue d'Orange, deux villes distantes d'une dizaine de kilomètres, se sont produits à Roquemaure, le samedi 26 juillet vers 19H, après un différend apparu la veille dans un domicile privé.

Des barres de fer et des armes blanches avaient été utilisées au cours de cette rixe, et des témoins ont rapporté avoir entendu un coup de feu, même si aucune douille n'a ensuite été retrouvée, et qu'aucune personne n'a été blessée par balle.
Deux véhicules garés dans le centre ont été renversés, avait indiqué la préfecture. Et 3 voitures appartenant à des hommes d'un des deux groupes ont été vandalisées. 2 commerces ont eu leur vitrine brisée.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice violence enquêtes