• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Roca, Rey de Madrid

Madrid s'est donné un nouveau roi. / © Alberto Roldán / La Razón
Madrid s'est donné un nouveau roi. / © Alberto Roldán / La Razón

Madrid 22 mai 2019. Blessé par son premier adversaire, Andrés Roca Rey est revenu en piste après avoir été soigné à l'infirmerie. Son calme, son engagement et sa technique ont fait merveille face au sixième toro de l'après-midi. Deux oreilles et une Grande Porte qui le consacrent Roi de Madrid!

Par Joël Jacobi

La corrida de Parladé (plus un toro de réserve de Conde de Mayalde), lourde, faible, très armée a mis chaque torero à sa place.

Chaleureusement accueilli par le public pour sa dernière corrida à Madrid, El Cid a beaucoup essayé et a parfois réussi à se montrer comme il était au temps de sa gloire. Mais ces quelques moment de relâchement (à la cape principalement) ont été comme des ilôts difficiles à mémoriser dans une mer de passes monotones.

Alberto López Simón a eu affaire au meilleur et au pire toro de l'après-midi. Il a coupé l'oreille du premier après une faena qui a convaincu le soleil et laissé l'ombre sceptique. Il a tenté l'impossible avec le second : quelques bravades dans le berceau des cornes contre la barrière sous le tendido 7 partagé entre encouragements et exaspération.

Andrés Roca Rey, deux étages au-dessus de ses compagnons du jour, a fait preuve tout au long de l'après-midi d'un calme et d'une détermination qui ne laissent aucun doute sur les ambitions de ce jeune homme : dominer la profession. Tout de suite et pour longtemps!

Accroché par le sobrero de Conde de Mayalde avec lequel il avait fait preuve d'une désinvolture étonnante à la cape, Roca Rey a très rapidement été évacué vers les barrières où Larita, son valet d'épée, s'est empressé de rafistoler sa taleguilla déchirée avec force sparadrap. Mais tout le public a eu le temps de voir que, sous la taleguilla, le torero péruvien portait un tissu noir inconnu dans la panoplie traditionnelle. Néoprène? Textile anti-balles? 
On se perdit en conjectures…

Quant entra en piste Maderero, le sixième Parladé, un tonton de 5 ans passés, plus personne ne songea à autre chose qu'à regarder, encourager, applaudir  la formidable faena du jeune prodige.
Maderero était un manso. Il sostina à fuir piques et capotes. Mais il avait de l'énergie à revendre  et un galop comme en rêvent les toreros avides de triomphe.
Roca Rey, mi momie- mi torero, oublia la douleur, cessa de boitiller et se mit à toréer.

Le reste c'est ce que tente de vous montrer cette modeste vidéo tournée avec les moyens du bord et… du bord de la piste.

JJ


 
Madrid, 22 mai 2019

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus