Rugby : Toulouse et Montpellier soulagés par l'accord entre la Ligue et la Fédération pour ménager leurs internationaux

Le Stade Toulousain et le Montpellier-Hérault peuvent respirer suite à l'accord trouvé jeudi midi entre la Ligue Nationale et la Fédération Française de Rugby, pour ménager leurs internationaux : aucun joueur du XV de France ne pourra disputer plus de 3 matches sur les 6 programmés cet automne.

La charnière toulousaine Antoine Dupont - Romain Ntamack ne jouera pas plus de 3 matches du XV de France sur les 6 programmés cet automne.
La charnière toulousaine Antoine Dupont - Romain Ntamack ne jouera pas plus de 3 matches du XV de France sur les 6 programmés cet automne. © MaxPPP
Soulagement pour le Stade Toulousain et le Montpellier-Hérault Rugby : ils seront bien impactés par le calendrier du XV de France, mais l'accord trouvé ce jeudi 15 octobre entre la Ligue Nationale (LNR) et la Fédération Française de Rugby (FFR) va limiter la casse.
Dans le but de ménager les internationaux des clubs du Top 14 figurant parmi les plus gros pourvoyeurs de l'équipe nationale, cette convention prévoit qu'aucun joueur sélectionné ne pourra disputer plus de 3 matches sur les 6 programmés cet automne. Ainsi les entraîneurs Ugo Mola et Xavier Garbajosa pourront récupérer et faire jouer leurs internationaux qui ne feront pas partie des "feuilles de match" (composées de 24 joueurs). Ces derniers pourront donc être libérés pour évoluer au sein de leurs équipes respectives.

 

La position trouvée est très équilibrée, de nature à permettre à l'équipe de France de jouer l'ensemble des matches qu'elle a programmés et de réduire le nombre de matches par joueur. Cela permet de les protéger d'un nombre de matches trop important et à haute intensité.

Didier Lacroix, Président du Stade Toulousain

 

 Le menu des tricolores est en effet copieux : un match amical de préparation samedi 24 Octobre au Stade de France contre le Pays de Galles, avant d'affronter l’Irlande, pour clôturer le Tournoi des 6 nations 2020, interrompu par la pandémie du Covid-19.
Ensuite les Bleus affronteront les îles Fidji, l’Écosse (à Édimbourg) et l’Italie, plus un match de classement : ces rencontres constituent  la nouvelle "Autumn Nations Cup" (la coupe d'automne des nations), voulue par l'instance internationale World Rugby pour renflouer les caisses des fédérations.

"Casse-tête" pour Galthié

Cet accord satisfait les deux parties - la Fédération et la Ligue des clubs professionnels - mais va constituer un vrai "casse-tête" pour le sélectionneur du XV de France Fabien Galthié.
8 Jours avant la signature de cet accord, il avait rendu publique une liste de 31 joueurs choisis pour préparer la rencontre contre le quinze du poireau.
On y retrouve l'ossature des titulaires du dernier tournoi des 6 nations, enrichie de 5 joueurs fêtant leur première sélection. Dans cette liste de 31 noms figurent 8 Toulousains et 5 Montpelliérains : La pierre d'achoppement - qui explique la durée et l'intensité du désaccord entre les clubs professionnels de rugby et leur fédération - c'est le nombre de "doublons" entre un programme de 6 matches du XV de France, planifiés sur 7 semaines, et le calendrier du Top 14.

La question des "doublons"

Des équipes comme Montpellier et le Stade Toulousain se voyaient menacées d'être privées du tiers, voire de la moitié, de leurs titulaires, pour 5 matches de championnat disputés en plein coeur de la saison.
Afin de ne pas trop fausser l'équilibre de la compétition nationale, face à des clubs disposant de la totalité de leur effectif, il a même été envisagé un temps de constituer une "équipe de France bis". Une équipe composée en partie avec des joueurs de Pro D2, pour les aguerrir sur certains matches du calendrier international et élargir à 62 joueurs au total le creuset dans lequel pourrait puiser Fabien Galthié.

Réservoir élargi pour le "Groupe France"

Certes cette nécessité d'élargir le réservoir tricolore est réduite, mais malgré tout imposée dans les faits au sélectionneur national par l'accord FFR-LNR.
Il lui sera ainsi plus difficile de construire un groupe cohérent en vue du tournoi des 6 nations 2021, étape essentielle dans la préparation de la Coupe du Monde "France 2023".

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade toulousain rugby sport castres olympique