• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Saint-Laurent-des-Arbres : les harkis souhaitent un mémorial du camp

archives du camp de harkis de Saint-Maurice-l'Ardoise dans le Gard / © INA
archives du camp de harkis de Saint-Maurice-l'Ardoise dans le Gard / © INA

Dans le Gard, le centre de Saint-Maurice-l'Ardoise a été utilisé à partir de 1962 comme camp de transit et de reclassement des harkis. Sur ce terrain de 14 hectares sur la commune de Saint-Laurent-des-Arbres, la coordination harka veut que soit érigé un mémorial.

Par Sandrine Navas


Ancien camp de prisonniers, le centre de Saint-Maurice-l'Ardoise dans le Gard a été utilisé à la fin de la guerre d'Algérie comme camp de transit et de reclassement pour les harkis. Pendant ces années, jusqu'à 3000 hommes, femmes et enfants ont vécu reclus dans ce camp de 14 hectares, isolé des bourgs environnants, dans des conditions de vie indignes, avec mirador et couvre-feu à 22 heures.

Des hommes se sont battus avec succès pour la fermeture du site en 1976. Aujourd'hui, d'autres hommes militent pour faire de ce camp, propriété de l'armée, un mémorial à la mémoire des harkis. C'est le cas de Hacène Arfi, ancien pensionnaire du camp, arrivé avec sa famille à l'âge de 6 ans, et membre de la coordination du Gard. Il vit toujours sur la commune de Saint-Laurent-des-Arbres et se bat pour le souvenir et les droits des harkis.

Voir le reportage de France 3 Pays Gardois à l'occasion de la journée du 25 septembre en hommage aux harkis.

Retour sur le camp de harkis de Saint-Laurent-des-Arbres dans le Gard
Reportage D. De Barros, E. Mangani

 



Sur le même sujet

Hérault : le massif de la Gardiole entre Montpellier et Sète menacé par un incendie, la SPA de Villeneuve évacuée

Les + Lus