• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Une femme séquestrée, violée et prostituée dans un camp de gens du voyage à Castres : 2 suspects écroués

image d'illustration / © MAXPPP
image d'illustration / © MAXPPP

L'opération de police qui a eu lieu mardi 17 septembre au camp de la Vivarié de Castres a permis l'arrestation d'un homme de 32 ans et sa mère de 57 ans. Tous deux sont soupçonnés d'avoir maintenu en esclavage pendant un an dans une caravane une femme de 46 ans.

Par Nathalie Fournis

C'est cette affaire sordide qui a déclenché ce mardi l'importante opération de police sur le camp des gens du voyage de la Vivarié à Castres (Tarn).

Un calvaire de plus d'un an

A l'origine, le dépôt de plainte en 2017 d'une femme de 46 ans maintenue de force pendant plus d'un an dans une caravane. Son calvaire commence à l'été 2016 quand elle sympathise avec une femme issue de la communauté des gens du voyage. Elle la fait venir sur le camp de la Vivarié et ne lui permettra plus d'en sortir pendant plus d'un an.

Cette castraise est considérée comme vulnérable et fragile psychologiquement.
Elle sera maintenue en détention forcée par ses tortionnaires, une homme de 32 ans et sa mère âgée de 57 ans.
Ils vont abuser d'elle, la réduisant à l'esclavage et la soumettant à la prostitution à l'intérieur du camp.

L'été 2017 la quadragénaire est parvenue à s'enfuir. C'est en quittant la région qu'elle a trouvé la force de porter plainte.

Les 2 suspects écroués

Les deux suspects ont été déferrés devant le pôle d'instruction criminelle du parquet de Toulouse et écroués mercredi dernier.
Ils sont mis en examen pour séquestration, viol, prostitution et proxénétisme aggravé, en raison de la vulnérabilité de leur victime.
Deux clients présumés ont aussi été interpellés puis relâchés à l'issue de leur garde à vue. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les “gilets jaunes” d’Alès ont de nouveau investi la rocade

Les + Lus