Sète : le tireur était sous anti-dépresseur et travaillait de nuit. Il reconnaît les faits.

L'homme de 49 ans qui a blessé par balles quatre personnes de son voisinage était soigné pour dépression. Il se levait à 4 h 00 du matin pour assurer son service de nettoyage. Il a reconnu avoir tiré sur ses voisins qui fêtaient un anniversaire.

Lors d'une conférence de presse, le procureur de la République de Montpellier, Brice Robin a annoncé que le Sétois auteur des tirs au pistolet avait reconnu les faits. Une information judiciaire pour tentative d'assassinat est ouverte. Sa garde à vue est prolongée de 24h 00 . Il sera présenté devant un juge demain.
Agé de 49 ans, l'homme dépressif était sous l'effet de médicaments. Il a expliqué être dans un état second quand il a tiré à plusieurs reprises sur ces voisins qui fêtaient un anniversaire.


L'homme a tiré à 7 reprises blessant gravement trois hommes et une femme. Deux d'entre eux sont toujours dans un état extrêmement préoccupant au CHU de Montpellier. Un couple présent a réussi à se cacher sous la table. 
Les faits se sont produits dans un immeuble du centre ville de Sète vers 1 h 30 du matin. Son auteur : un agent de service de nettoyage avait changé d'horaires et devait se lever à 4 h 00 ce samedi matin. il ramassait les poubelles pour l'agglomération du bassin de Thau.
il avait frappé une première fois à la porte de son voisin, sans arme, pour lui demander de faire cesser la musique.


Il possédait un port d'arme légal. Les policiers ont retrouvé plusieurs autres armes chez lui. Il était aussi entraîneur dans un stand de tir et collectionnait les effets militaires.
Les six armes étaient détenues de façon parfaitement légale.


L'homme était inconnu des services de police. il vivait seul et était divorcé depuis 15 ans. il n'avait jamais eu de differend avec ses voisins auparavant.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité