SNCF : la région Occitanie va tester un train TER hybride, en 2021

Un train diesel/électrique/batterie bientôt sur les rails! Ce futur TER sera modifié au début de l’année prochaine pour fonctionner avec des batteries lithium-ion, en plus des modes électrique et diesel. Quatre régions dont l’Occitanie participent à cette expérience.
 
Un TER à quai, en gare SNCF de Lunel près de Montpellier, dans l'Héraut -09.2020.
Un TER à quai, en gare SNCF de Lunel près de Montpellier, dans l'Héraut -09.2020. © IP3 PRESS/MAXPPP
Les essais sur ce système de stockage hybride ont été menés à l'usine Alstom de Tarbes.
Jugés satisfaisants, un TER Regiolis a été prélevé sur le parc de la région Occitanie : c’est lui qui va être modifié au début 2021 à l'usine de Reichshoffen, en Alsace.

La moitié de ses moteurs diesel va être remplacée par un système de stockage d'énergie composé de batteries lithium-ion.

"Les essais menés à Tarbes démontrent déjà que l'hybridation de trains thermiques est une solution réaliste tant techniquement qu'économiquement pour réduire les émissions et les coûts", explique Jean-Baptiste Eyméoud, le président d'Alstom France, dans un communiqué.

En service en 2022

L'idée est de combiner plusieurs sources d’énergie en fonction des situations : si l'alimentation électrique s’effectuera encore par caténaire, l'utilisation de l'énergie stockée dans les batteries, elle, pourra pendant les arrêts prolongés en gare.

Cette expérience vise à réduire le coût d'exploitation des trains, en particulier sur les lignes qui ne sont pas électrifiées de bout en bout, ou sur les petites lignes dont les installations électriques sont souvent fatiguées.

Les essais se dérouleront dans le courant 2021, l'expérimentation se poursuivra ensuite en service commercial à partir de 2022.  L’objectif est de tester ce nouveau TER en conditions réelles avant  le  déployer le système en série.
 

Hybridation, train à hydrogène ou à batteries rechargeables, tous les développements doivent être soutenus pour engager notre réseau ferroviaire dans une démarche encore plus vertueuse.

Carole Delga, pdte Région Occitanie


"Outre l’acquisition de matériel moins polluant, nous devons également collectivement nous battre pour le développement du réseau. Que le train soit accessible sur tous les territoires, que le TGV permette aux habitants de Toulouse et Perpignan de rejoindre Paris, que le train de nuit retrouve ses lettres de noblesse." affirme Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.
 

Retard à l'allumage


La mise au point de ce TER hybride a pris un an de retard par rapport au calendrier annoncé en 2018.

Néanmoins, cette expérience devrait être temporaire, puisque la SNCF entend sortir du diesel d'ici 2035.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trains régionaux économie transports transports en commun région occitanie politique écologie environnement innovation sncf