• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Tarascon : la classe de Tibo Garcia, la rage de vaincre d'Andy Younès

Andy avant le paseo de Tarascon, un pansement sur la tempe "en souvenir" de la rouste de dimanche dernier à madrid. / © SDT / JJ
Andy avant le paseo de Tarascon, un pansement sur la tempe "en souvenir" de la rouste de dimanche dernier à madrid. / © SDT / JJ

Ce dimanche à Tarascon, les novillos de Gallon, Cuillé et San Sebastián avaient belle allure mais peu de caste. Moins de caste en tout cas que Tibo Garcia et Andy Younès : une oreille seulement pour chacun. Le trophée Nimeño a été remis Tibo, c'est logique. Mais celui de la combativité va à Andy. 

Par Joël Jacobi

Tarascon, 9 juillet 2017
Novillos de Gallon (nobles et faibles), Cuillé (compliqués) et San Sebastián (costauds et relativement plus propices au combat).
À cause de la blessure reçue par Andy Younes au 3, l'ordre de la lidia a été modifié. Andy a estoqué les novillos 1, 3 et 6, Tibo se chargeant des 2, 4 et 5.

Andy Younes : salut, applaudissements, une oreille (deux avis)
Tibo Garcia : salut (un avis), salut, une oreille

Beau temps chaud (mais arènes délicieusement ombragées). Les cigales ont assuré un vacarme ininterrompu. Entrée 3/4.

Le mano a mano a été intéressant de bout en bout. Il aurait été passionnant si les novillos avaient donné meilleur jeu. Et si les novilleros avaient été plus habiles à l'heure de l'estocade.
Les beaux gestes sont à mettre à l'actif de Tibo.
Mais Andy a fait montre d'une belle "rage torera".


Le voici avec ses deuxième et troisième opposants…




Andy à Tarascon le 9 juillet 2017

 

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus